Mohamed Ahouari : «L’activité culturelle améliore la vie scolaire»

Mohamed Ahouari : «L’activité culturelle améliore la vie scolaire»


ALM : Comment peut-on définir les activités culturelles au sein des établissements scolaires?
Mohamed Ahouari : Les activités culturelles libèrent les élèves de la routine des classes ordinaires, de l’autorité des programmes officiels, et la pression du temps scolaire. L’activité culturelle parallèle suit normalement un programme annuel rigoureux et varié conçu par les clubs éducatifs de l’établissement, sous l’encadrement des enseignants, qui prend en considération le cours normal des études. La diversité de ces clubs éducatifs permet d’englober les différents centres d’intérêts des élèves, qu’ils soient portés vers les perspectives scientifiques, technologiques, sociales, artistiques, sportives… Par ailleurs, l’activité culturelle représente l’aspect éminent de l’ouverture de l’établissement scolaire sur son environnement socio-économique, par la voie des partenariats et conventions qui contribuent à la diversification de l’apport pédagogique.
 
Quel intérêt portent ces activités  pour les élèves?
En plus des avantages précités, l’activité culturelle parallèle de l’école contribue à moraliser les élèves, à améliorer la vie scolaire, de telle sorte que le potentiel et talent trouvent l’occasion pour s’exprimer, s’épanouir, se révéler et se distinguer. Ces activités permettent également d’orienter précocement les élèves vers le développement des domaines d’intérêts et d’excellence ainsi que de les relier aux disciplines et branches voisines et accessibles. Il faudrait rappeler à ce propos l’importance des activités culturelles pour attirer l’attention des cadres pédagogiques à ce qu’ils découvrent les aspects créatifs chez les apprenants, les encadrent dans des projets individuels, et en partenariat avec d’autres partageant les mêmes intérêts.
 
Comment influent-elles sur le niveau général des élèves?
L’influence de ces activités sur les élèves est très remarquable au niveau de leur encouragement à s’engager dans la dynamisation de l’action culturelle. Cet encouragement prend la forme de prix de mérite et de distinction  visant à les motiver et les sensibiliser sur la valeur d’une telle action, surtout  que le plan d’urgence du ministère lui accorde une importance majeure.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *