Mohamed Akdime : «La réforme du code pénal doit prévoir des sanctions contre la cybercriminalité»

Mohamed Akdime : «La réforme du code pénal doit prévoir des sanctions contre la cybercriminalité»

ALM: Est-ce que la réforme de la législation pénale est aujourd’hui une nécessité ?
Me Mohamed Akdime : La réforme de la législation pénale est une nécessité aujourd’hui. Il y a plusieurs dispositions dans le code pénal marocain qui doivent être révisées. Aussi, certaines infractions commises dans notre pays ne figurent pas dans le code pénal qui est en vigueur, notamment celles liées à la cybercriminalité. Il faut de nouvelles dispositions dans le code pénal qui incriminent et sanctionnent ces infractions.

Le code pénal marocain comporte différentes sanctions. Celles-ci sont-elles suffisantes pour lutter contre la criminalité ?
Les sanctions pénales et les amendes prévues par le code pénal ne suffisent pas à elles seules bien entendu, pour lutter contre la criminalité. Pour lutter contre ce phénomène , il est indispensable de s’attaquer aux causes et aux racines de celui-ci. Il faut penser à l’amélioration des conditions de vie. Parfois, les actes criminels sont perpétrés par des personnes vivant dans des conditions difficiles. Il est donc important de penser à améliorer les conditions de vie, pour prévenir un certain nombre de crimes.

Les établissements pénitentiaires connaissent une surpopulation. Les conditions de détention sont dans certains cas déplorables. Est-ce qu’on peut dire qu’il est temps de trouver des solutions à cette situation ?
Si les prisons sont aujourd’hui surpeuplées c’est aussi à cause du nombre élevé des personnes placées en détention préventive. Cette procédure est mal appliquée. Il faut que la détention préventive soit une mesure exceptionnelle. La présomption d’innocence est la règle en droit pénal. Une personne faisant l’objet de poursuites judiciaires est considérée comme innocente, jusqu’à ce qu’elle soit déclarée coupable par un jugement définitif et exécutoire. Il y a d’autres mesures qui peuvent se substituer à la détention préventive, notamment le retrait du passeport ou encore l’interdiction de franchir les frontières à l’encontre de prévenus.

Certains militants associatifs marocains ont appelé à l’abolition de la peine de mort. Qu’en pensez-vous?
Je fais partie des personnes qui sont pour l’abolition de la peine de mort. Cette sanction prévue par le code pénal pour réprimer certains crimes graves, contredit le droit à la vie. Les erreurs judiciaires existent et des innocents pourraient être privés du droit à la vie par erreur. Il faut prévoir des peines de substitution qui seraient prononcées dans les cas de crimes graves, que le code pénal sanctionne par la peine de mort.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *