Mohamed Benyahya élu coordinateur général de la commission préparatoire

Mohamed Benyahya élu coordinateur général de la commission préparatoire

Les partisans du « changement » au sein de l’USFP ont eu gain de cause, samedi à l’issue de l’élection du coordinateur général de la commission préparatoire du 8ème congrès, prévu du 30 mai au 1er juin 2008. Mohamed Benyahya, qui incarnerait « la voie de la réforme », a obtenu 14 voix contre 5 pour son concurrent Mohamed Lakhsassi, aux termes d’un vote encadré par des membres du bureau politique, dont Abdelouahed Radi, Abdelkader Bayna et Fatéma Belmoudden. 19 membres du conseil national, au lieu de 20, ont voté samedi dernier, créditant M. Benyahya de la majorité des voix, à la faveur et à la grande satisfaction des nombreux militants USFP qui aspirent au « changement » au sein du parti d’Abderrahim Bouabid. « Il ne fait pas de doute que l’élection de M. Benyahya renforcera le choix de la réforme, appelé des voeux et luttes des militants USFP », s’est félicité l’ex-secrétaire général de la Jeunesse ittihadie, Hassan Tarek, partisan de la création des courants à l’USFP. M. Tarek, membre du conseil national, a d’ailleurs été élu rapporteur adjoint de la commission préparatoire, ce qui confirme largement cette tendance au changement prévalant, aujourd’hui plus que tout autre temps, au sein du parti ittihadi. M. Benyahya trouvera donc à ses côtés un grand soutien pour tracer la voie de ce changement, en perspective d’un congrès ordinaire qui s’annonce désormais sous un beau jour. M. Benyahya, qui a su se tenir à l’abri des querelles de chapelle, sera également épaulé dans cette tâche par un académicien, en l’occurrence le professeur universitaire Rachid Laraki. Membre du conseil national, ce dernier siège également au sein du secrétariat régional de Casablanca. En ce qui concerne la tâche du rapporteur général de la commission, elle a été confiée à Jalil Tlimat. Ce dernier, enseignant de philosophie, a recueilli 11 voix contre 8 pour le sociologue Mohamed Ayyad. Avec M. Tlimat, l’ex-PSD, jugé « proche » du premier secrétaire sortant, Mohamed Elyazghi sera représenté au sein de la commission préparatoire.
Maintenant, et après l’élection du secrétariat général qui veillera à la préparation du prochain congrès, un dur labeur attend l’entourage de M. Benyahya. 5 sous-commissions sont à pied d’œuvre. Ces sous-commissions auront pour charge de préparer des rapports relatifs aux questions suivantes : Organisation, Politique, Economie et social, Identité et Finances. S’agissant de l’organisation, la sous-commission en charge de ce volet s’attellera à définir le nouvel organigramme du parti (attributions du premier secrétaire, du bureau politique, du conseil national, etc). En ce qui concerne le volet politique, des sources à l’USFP évoquent déjà un examen de la question de la réforme constitutionnelle.
Vaste programme …

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *