Mohamed Maidine : «L’hypnose et la sexoanalyse sont les principaux traitements»

Mohamed Maidine : «L’hypnose et la sexoanalyse sont les principaux traitements»

ALM : Comment peut-on définir l’obsession?
Mohamed Maidine : On peut parler de dépendance sexuelle quand une personne pratique une activité sexuelle au point d’affecter négativement sa capacité à composer avec les autres aspects de la vie, devenant impliquée dans d’autres relations – soit vraies ou à travers les fantasmes – et devenant dépendant des expériences sexuelles comme source première de contentement … sans regard aux conséquences sur sa santé, sa famille et / ou sa carrière.

Quelles en sont les causes?
Les principales causes de ce genre de dépendance sont variables. On cite des causes organiques guérissables par le traitement médical ou chirurgical. Il s’agit des hypertestosterolemies ou encore les maladies neurologiques telles les tumeurs cérébrales. On note aussi les dépressions maniaques. Par exemple, une personne maniaco-dépressive va donc présenter des épisodes de dépression alternant avec des épisodes d’euphorie exagérée. Ces derniers sont marqués par une humeur euphorique, une énergie permanente et démesurée, une activité débordante, voire une grande agitation, une surestimation de ses capacités, un sommeil réduit à quelques heures sans entraîner de fatigue, un accroissement de l’appétit sexuel, un jugement erroné sur la réalité, consistant à méconnaître les difficultés et les problèmes. Il y a aussi d’autres causes affectives et responsables de l’obsession sexuelle telles la faible estime de soi, les blessures émotionnelles non guéries, la peur de l’amour, la peur de l’abandon, les attentes irréalistes, les angoisses de castration ou narcissiques, l ‘anxiété chronique.

Quel est l’impact de ce mal sur la vie active de la personne atteinte ?
Ces patients peuvent commettre des actes d’agressions sexuelles (sur mineurs ou autres) et se trouver devant la justice . Parfois, la justice a recours à une expertise médico- légale pour déceler des causes médicales de ce genre d’agressions. Les conjuguopathies, c’est-à-dire des souffrances pathologiques dues aux mauvaises relations dans le couple et qui peuvent même mener au divorce ou même au suicide. La psychopathie et la toxicomanie peuvent également être les conséquences de l’obsession sexuelle sur la vie de la personne atteinte.

Peut-on quantifier ce phénomène?
On ne dispose pas actuellement de statistique de la fréquence de cette pathologie. Cependant, la quantification du phénomène peut se faire sur la base d’une étude des cas de consultation en sexologie clinique, les registres des consultations en psychiatrie, ou à travers l’examen des cas d’expertise médico-légale.

Quels sont les facteurs qui amplifient l’obsession?
La toxicomanie, les psychopathies, mêlées à d’autres facteurs comme entre autres le fait d’avoir subi des abus sexuels ou des agressions sexuelles, peuvent accentuer la pathologie. On cite également d’autres facteurs tel la prostitution et les violences des relations sexuelles. On note les syndromes post-traumatiques ou les paraphilies, C’est-à dire une condition dans laquelle l’excitation sexuelle  et sa satisfaction dépendent d’un thème imaginaire, d’une situation exceptionnelle ou objet qui devient le centre de son comportement sexuel. Des victimes de pédophilies et d’inceste peuvent aussi développer des obsessions au même titre que les maniacodépressifs.

Qu’en est-il du traitement ?
Le traitement de létiologie, étude des causes et des facteurs à travers une psychothérapie individuelle, est recommandé dans les cas d’obsession sexuelle. On peut aussi avoir recours à l’hypnose et la sexoanalyse comme principaux traitements.


Traitements recommandés pour l’obsession sexuelle
Plusieurs traitements sont recommandés pour l’obsession sexuelle.Ainsi on peut avoir recours au traitement psychologique notamment à travers un traitement individuel ou une thérapie de groupe. Cela peut aider les personnes à contrôler leurs obsessions sexuelles. Le soutien de la famille et l’environnement peut aussi être d’un grand apport aux patients. En ce qui concerne le traitement médicamenteux, les médecins peuvent prescrire certains médicaments anti-dépresseurs comme la fluoxetine, paroxetine ou sertraline. Ces derniers peuvent réduire l’anxiété et la dépression participant ainsi à l’amélioration des patients.
Par ailleurs la guérison avec l’hypnose a pour but d’aider le patient à surmonter le déni au sujet d’abandonner son obsession sexuelle. La plupart des gens ne veulent pas faire face à la réalité de leur besoin de changer. Ceci implique l’abandon des rêves et des fantasmes sexuels. l’hypnose aide également à stimuler le besoin de découvrir et de composer avec les racines du passé qui ont donné du pouvoir à l’ obsession. Le fait d’essayer de guérir les blessures avec le sexe ajoute seulement plus de douleur. Le sexe devient douloureux pour soi et pour les autres, parce que, étouffés par la compulsion, le patient devient sourds aux cris du cœur blessé qui manque d’amour. Les personnes compulsives sexuellement ont besoin de guérison avant que le sexe devienne frustrant et obsédant.
Rappelons que les causes de l’obsession peut avoir un rapport avec le symptôme d’autres maladies ou être une entité isolée. Ainsi le trouble du comportement sexuel est présent dans de nombreuses maladies mentales comme dans la schizophrénie ou dans les troubles de personnalité. Les causes les plus fréquentes sont les troubles du comportement sexuel dû à des problème de couple, des troubles dues comportement sexuel causées par un abus sexuel, l’anxiété, la dépression…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *