Mohamed M’barki président de l’INTA

Le secrétaire d’Etat à l’Habitat, Mohamed M’barki a été élu, samedi, président du Forum international du développement urbain (INTA), qui vient de tenir son assemblée générale suivie de son conseil d’administration à Paris. C’est la première fois qu’un représentant des pays du Sud est élu à la présidence de l’INTA, un réseau et un forum constitué en 1974 afin d’enrichir le débat entre élus, décideurs économiques publics ou privés, et les acteurs de la ville sur les méthodes, les pratiques et les outils du développement urbain.
Association internationale à but non lucratif, l’INTA compte aujourd’hui un millier de personnes dans plus de quarante pays et anime un réseau de contacts de plus de 7.000 professionnels dans 60 pays.
Il est reconnu par plusieurs organisations internationales, telle l’ONU, et par plusieurs groupements régionaux comme l’Union européenne ou le Conseil de l’Europe. Cette élection consacre l’ouverture de l’INTA sur les pays du Sud conformément aux recommandations du congrès tenu en juin 1999 à Lyon qui avait décidé d’étendre les activités du Forum aux pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine, a déclaré M. M’barki au cours d’un point de presse tenu au siège de l’Assemblée nationale française à Paris. Interrogé sur l’expertise que l’INTA peut apporter au Maroc dans le domaine de l’Habitat et de l’Urbanisme, M. M’barki a rappelé que conformément aux hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, le gouvernement marocain vient d’arrêter un plan décennal de lutte contre l’habitat insalubre et que toute initiative et proposition du forum sera très utile. Le secrétaire d’Etat à l’Habitat a longuement abordé le programme de son mandat à la tête du forum en insistant sur l’importance qu’il compte accorder au renforcement de la coopération avec les ONG et les associations locales dont les champs d’action rejoignent les préoccupations de l’INTA. Il a aussi passé en revue les différentes manifestations prévues par le forum pour les deux prochaines années, dont notamment le séminaire prévu à Casablanca du 12 au 14 juin prochain sur le thème « l’habitat des pauvres ? Réponses aux inégalités urbaines ». Ce séminaire, qui fait suite à celui tenu à Laâyoune, du 20 au 24 novembre 2000, sur « les modes de vie dans des conditions urbaines difficiles ? Les villes extrêmes », se penchera sur les moyens de lutter contre les déséquilibres sociaux en matière d’habitat et de compléter l’action des Etats qui reste insuffisante malgré la mise en place de vastes projets en faveur du logement des plus pauvres.
L’ INTA prévoit d’organiser d’autres réunions en Europe, en Afrique et au Moyen-orient sur le développement urbain et les nouvelles technologies de la communication, tourisme et revitalisation urbaine comme facteurs d’un développement durable et la valorisation du patrimoine urbain comme vecteur du développement urbain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *