Mohammed Benayade : «250.000 élèves bénéficieront de fournitures scolaires gratuites»

Mohammed Benayade : «250.000 élèves bénéficieront de fournitures scolaires gratuites»


ALM : Cette année scolaire débute avec un programme pour transcender l’école en espace de réussite. Comment concrétiser cela sur le terrain?
Mohammed Benayade : Quand on parle de la réussite scolaire, on parle du devoir du ministère de l’Education nationale pour moderniser les infrastructures, les conditions d’accueil, le confort des élèves et l’amélioration du niveau des élèves. Cela peut aussi se présenter sous forme de soutien social avec la distribution des fournitures scolaires et la généralisation des cantines scolaires. Au  niveau de l’Oriental, plus de 120.000 élèves bénéficient de ces cantines avec une couverture totale en termes de bourses scolaires dédiées aux élèves qui en ont besoin. Par ailleurs, 130.000 élèves acquerront des uniformes scolaires. Pour ce qui est des fournitures scolaires, nous prévoyons 250.000 bénéficiaires, pour un budget de 24 MDH mobilisé par le ministère, en plus d’une contribution qui avoisinerait les 10 MDH assurée par le wali, les gouverneurs de la région et nos autres partenaires. La distribution a commencé dès le premier jour de la rentrée sous la responsabilité des chefs d’établissement et les associations des parents d’élèves. C’est un effort supplémentaire pour faire valoir le pouvoir des établissements à gérer leur quotidien.

Qui bénéficiera de ces fournitures scolaires et de l’action sociale sous l’impulsion de l’opération «Un million de cartables» ? 
Tous les élèves du primaire et des premières années des collèges mais avec des kits différents. 37.000 élèves de  la 1ère année bénéficieront d’un kit complet : cartable, manuels et fournitures scolaires. Les élèves ruraux, qui poursuivent leurs études de la 2ème à la 6ème du primaire, auront des manuels et fournitures scolaires alors que ceux des villes bénéficieront des manuels. De leurs côté, les élèves ruraux de la 1 ère année du secondaire collégial bénéficieront de manuels. Nous avons aussi initié des actions pour assurer  partiellement le transport scolaire et faire bénéficier plusieurs élèves de vélos dans certaines régions  rurales. Une attention particulière qui se justifie par la carence de la scolarisation en ce milieu.

Et pour ce qui est des  besoins en salles et en enseignants qui se font de plus en plus sentir, particulièrement dans le monde rural ?
Des crédits importants ont été mobilisés pour l’extension et la mise à niveau de ces espaces d’étude. Les travaux sont  soit achevés ou en phase finale de réalisation. Dans des cas très circonscrits où il y a encore des difficultés pour recevoir les élèves dans de meilleures conditions, nous avons arrêté des scénarios de remplacement avec les délégués et les responsables des services de planification pour recevoir tous les élèves dans de meilleures conditions. Cela ne prendra pas plus de trois mois. Pour les enseignants, nous avons constaté que les difficultés sont minimes pour le collège et le lycée. Le problème se pose au niveau du primaire, mais là aussi nous avons des solutions à appliquer provisoirement. C’est soit travailler  avec des classes relativement surchargées ou opter pour des classes avec des niveaux multiples.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *