Mohammedia: Le groupe scolaire Rodin souffle sa première bougie

Mohammedia: Le groupe scolaire Rodin souffle sa première bougie

L’enseignement privé ne semble plus être l’apanage des grandes villes. Les écoles primaires privées sont de plus en plus nombreuses à s’installer dans les bourgs et villes périphériques. A Mohammedia, le marché de l’éducation connaît d’ores et déjà une rude concurrence.

Dans ce contexte-là, le groupe scolaire Rodin, qui souffle sa première bougie cette année, tente de se faire une place. Cette jeune école de Mohammedia offre des programmes d’enseignement marocains, conjugués à un système pédagogique largement inspiré du système éducatif français. Elle accueille les élèves de la maternelle et ceux du primaire (du CE1 au CE6), et prévoit prochainement l’ouverture d’un collège et d’un lycée pour assurer la continuité de la formation. Une attention particulière y est accordée à l’apprentissage des langues. Les élèves de l’école Rodin sont formés pour être trilingues (arabe, français et anglais), l’anglais étant enseigné dès la grande section de la maternelle à raison de trois heures par semaine.

L’utilisation des outils informatiques est également l’un des domaines les plus compétitifs dans l’enseignement privé. Dans le cas du groupe scolaire Rodin, cette dimension est assurée par les «classes connectées» de l’établissement. Toutes les classes disposent, en effet, d’un système informatique relié à Internet. Sur ce même volet, l’administration de l’école prévoit l’introduction de tableaux interactifs pour les classes de grande section maternelle et du primaire.

L’accompagnement des élèves et de leurs parents fait également partie de la philosophie de l’école. Pour cela, un consultant psychopédagogique est mis à leur disposition, en plus de séances de coaching qui sont programmées pour les élèves et leurs parents.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *