Moqaddemines et Chioukhs assurés

Deux conventions-cadre et plusieurs contrats d’assurances relatifs à la couverture médicale de base et complémentaire ainsi qu’au transport sanitaire au profit du personnel du ministère de l’Intérieur ont été signés mardi à Rabat. Cette opération qui vise le développement humain et le renforcement de l’action sociale au profit de l’ensemble des citoyens, concerne 130.000 agents et fonctionnaires et son coût global s’élève à 60 millions de dirhams.
Le ministère de l’Intérieur a ainsi procédé à la souscription à l’assurance maladie de base au Maroc et à l’étranger au profit des auxiliaires d’autorité ruraux (soit 17.948 Chioukhs et Moqaddemines) qui ne bénéficiaient d’aucune couverture de soins de santé et à l’assurance maladie complémentaire, la couverture d’assistance et le transport sanitaire en faveur des personnels de la Sûreté nationale (51.000), des Forces auxiliaires (45.000) et de la Protection civile (6.000).
L’assurance maladie complémentaire concerne également les fonctionnaires  et agents de l’administration générale émargeant sur le budget de l’Etat et classés dans les échelles de rémunération de 1 à 9 (environ 6.400 bénéficiaires), les auxiliaires d’autorité ruraux (près de 18.000) et urbains (près de 4.500). Cette couverture devra bénéficier aux différentes catégories du personnel sous tutelle de ce département ainsi qu’à leurs membres de famille à charge.
Les responsables des services sociaux mèneront des campagnes de sensibilisation durant ce mois de janvier pour informer les bénéficiaires dans toutes les régions du Royaume du contenu de ces conventions et contrats d’assurances, ainsi que des procédures administratives à adopter en vue de bénéficier de ces services. Une cellule de suivi et d’évaluation sera également mise en place pour contrôler la mise en œuvre de ces conventions et contrats d’assurances.

L’ASSURANCE MALADIE DE BASE
L’assurance maladie de base au profit des auxiliaires d’autorité ruraux, consiste principalement en le remboursement des frais engagés par l’adhérent-assuré aux mêmes taux appliqués par l’Assurance maladie obligatoire (AMO) en s’alignant, par analogie, sur les dispositions de la loi 65.00, portant code de la couverture médicale de base, dans les mêmes conditions et formes d’application.
Pour les prestations garanties, il s’agit de la couverture des risques et des frais de soins de santé inhérents à la maladie ou l’accident, à la maternité et à la réhabilitation physique et fonctionnelle.
Cette assurance maladie de base donne droit au remboursement et éventuellement, à la prise en charge directe des frais de soins curatifs, préventifs et de réhabilitation médicalement requise par l’état de santé du bénéficiaire. Elle couvre également les frais de transport en ambulance et de garde du malade et les affections de longue durée prévues par la couverture médicale de base AMO.

L’ASSURANCE COMPLEMENTAIRE
L’assurance maladie complémentaire couvre les cas graves et les soins ambulatoires particuliers. Il s’agit, pour les cas graves, des accidents et maladies graves et/ou de longue durée nécessitant une hospitalisation chirurgicale ou médicale ou les cas demandant des soins ou traitements de longue durée d’un coût élevé et pouvant mettre en jeu à court terme le pronostic vital du malade. Elle concerne également les accidents englobant aussi les cas de brûlures et tous leurs traitements, les soins ambulatoires afférents aux affections de longue durée et affections de longue durée coûteuses, l’hospitalisation médicale ou chirurgicale au Maroc et à l’étranger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *