MRE : Des liens toujours solides

MRE : Des liens toujours solides

Ils restent attachés à leur pays alors que le gouvernement met en place des mesures plus adaptées à leurs services

Alors que la communauté marocaine à l’étranger était estimée à quelque 1,7 million il y a une vingtaine d’années, son nombre atteint aujourd’hui plus de 4,5 millions, soit presque 13% de la population du Maroc. La pyramide d’âge des Marocains du monde est caractérisée par la domination des jeunes.

Différentes études ont déjà prouvé que les Marocains du monde sont très attachés à leur pays d’origine. Si la première et la deuxième génération des ressortissants marocains établis à l’étranger ont toujours gardé des liens solides avec leur terre natale, les jeunes MRE de la troisième et la quatrième génération restent tout aussi attachés au Maroc. Le nombre des familles marocaines qui font l’aller et le retour entre le Royaume et leur pays d’accueil n’a jamais faibli. Il faut dire que le nombre des Marocaines établis à l’étranger n’a pas cessé d’évoluer.

Alors que la communauté marocaine à l’étranger était estimée à quelque 1,7 million il y a une vingtaine d’années, son nombre atteint aujourd’hui plus de 4,5 millions, soit presque 13% de la population du Maroc. La pyramide d’âge des Marocains du monde est caractérisée par la domination des jeunes. Près de 70% des MRE ne dépassent pas 45 ans, dont 20% sont nés à l’étranger. Pour des raisons historiques et probablement géographiques grâce à la proximité du Royaume avec le Vieux Continent, les ressortissants marocains choisissent majoritairement l’Europe comme terre d’immigration. Au total, les Marocains sont présents à travers le monde dans une centaine de pays mais avec une grande concentration en Europe. Ce ne sont pas moins de 80% de MRE qui sont établis dans des pays européens comme la France, l’Espagne, l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne.
Les membres de la communauté marocaine établie à l’étranger sont souvent présentés comme les meilleurs ambassadeurs du Royaume. Mais les MRE sont également considérés comme un véritable atout qualitatif pour l’économie nationale. Les chiffres sont édifiants, notamment en ce qui concerne le volume des transferts des Marocains du monde puis leur pays d’accueil. Ces transferts ont d’ailleurs enregistré une croissance régulière durant les vingt dernières années. Le chef de gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, avait ainsi révélé que les transferts sont passés à 62,2 milliards de dirhams (MMDH) contre 20 MMDH en 1990. Les fonds des MRE viennent évidemment de certains secteurs de prédilection. Bien qu’un pourcentage assez modeste soit actuellement destiné à l’investissement économique, les membres de la communauté marocaine établie à l’étranger ont une préférence pour le domaine de l’immobilier. Si le taux d’investissement dans les projets économiques ne dépasse pas les 14% selon les statistiques du gouvernement, les investissements dans l’immobilier atteignent 41%.

Pour encourager les Marocains du monde à investir d’autres domaines de l’économie nationale, le gouvernement mobilise différents organes pour la mise en place des mécanismes et des mesures visant à inciter, à diversifier et à accompagner les investissements des Marocains du monde dans leur pays d’origine. Plus loin encore, le Royaume a toujours voulu maintenir, consolider et développer les liens avec les membres de la communauté marocaine à l’étranger. C’est dans ce sens que plusieurs projets, notamment sur le plan culturel, ont été développés. Plus concrètement, le gouvernement a élaboré des programmes d’enseignement de la langue arabe et de la culture marocaine ayant bénéficié à des dizaines de milliers de MRE.
Sur le plan religieux, le Maroc n’a eu de cesse de promouvoir un Islam ouvert et tolérant basé sur le rite malékite. Régulièrement, des groupes de prédicateurs sont dépêchés à l’étranger pour être au service des Marocains du monde. Le nombre de ces prédicateurs est passé de 60 en 1998 à 220 en 2017.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *