Mst : Toufiq veut impliquer les imams

Mst : Toufiq veut impliquer les imams

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a lancé, ce week-end à Casablanca, un programme de formation en matière de lutte contre les MST et le sida au profit de quelque 50 prêcheurs, imams et prédicateurs dont 17 morchidates.
Initié en partenariat avec la Ligue marocaine de lutte contre les MST et le sida, ce programme s’articule autour de trois axes. Le premier axe est relatif à la présentation du projet de la formation des imams et des prédicateurs dans le domaine de la lutte contre les infections transmissibles sexuellement et le sida. Le deuxième a trait au référentiel scientifique dans le domaine des infections transmissibles et le sida, alors que le dernier axe porte sur une approche religieuse pour la lutte contre les MST et le sida.
«Ces maladies des temps modernes nécessitent l’intervention de toutes les composantes de la société et les imams et oulémas qui ont accès à la population et qui sont très écoutés, ont un grand rôle à jouer dans ce domaine», estime Abdeslam Mrizek, délégué régional du ministère des Habous et des Affaires islamiques à Casablanca.
Dans une déclaration à ALM, M. Mrizek explique que pour ne point heurter la sensibilité des fidèles, le sujet sera abordé et traité de manière indirecte en mettant l’accent sur les préceptes de l’Islam, la fidélité et la bonne éducation des enfants qui commence d’abord au sein de la maison familiale. Ces leaders religieux, fait-il observer en substance, ont la capacité de façonner les opinions et de mobiliser davantage la population contre ces maladies dévastatrices qui font de nombreuses victimes particulièrement chez les jeunes. «Par cette initiative, poursuit-il, le ministère des Habous et des Affaires islamiques vise à s’impliquer davantage dans la lutte contre cette épidémie en faisant participer les prêcheurs, les prédicateurs et les imams dans leur milieu social pour une sensibilisation de la société contre les risques de ce fléau et faire valoir les valeurs nobles de l’Islam».
Pour lui, la lutte conte ces maladies nécessite la contribution effective de tous les acteurs dans le cadre d’une approche de complémentarité et de concertation pour parvenir à une lutte efficace contre ces maladies et les préjugés qui les entourent.
Quant à Hassan Bennani, membre du Conseil des ouléma de Casablanca, il met l’accent sur le rôle des ouléma, des imams et des prêcheurs pour informer et sensibiliser sur le danger des MST et du sida, leurs impacts ainsi que sur les solutions appropriées pour lutter contre ce fléau qui tue annuellement des millions de victimes dans le monde.
De son côté, Mohamed Belkbir, secrétaire général de la Ligue marocaine de lutte contre les MST, estime que la rencontre de Casablanca montre le rôle important des ouléma pour faire face à ce fléau. Il appelle également l’ensemble des acteurs de la société marocaine à redoubler d’efforts pour lutter efficacement contre ces maladies, à travers la sensibilisation et la prévention.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *