Mustapha Naimi : «La logique veut que la tendance aille à l’encontre de l’approche séparatiste»

Mustapha Naimi : «La logique veut que la tendance aille
à l’encontre de l’approche séparatiste»

ALM : Peut-on dire que le ralliement au Maroc d’Ahmeddou Ould Souilem quelques jours avant la rencontre informelle entre le Maroc et le Polisario, conforte la position marocaine dans les négociations ?
Mustapha Naimi : De toute évidence il s’agit de négocier dans un cadre informel. Cet aspect informel signifie qu’une nouvelle étape commence, dans laquelle la discussion directe entre Sahraouis joue un rôle primordial, dans la mesure où le Polisario échappe progressivement à la tutelle de l’Algérie. Cet aspect conforte la position des unionistes. Cela va dans le sens de l’initiative marocaine. Un processus de nature à isoler les séparatistes et favoriser la tendance unioniste sera déclenché par cet aspect informel.

Pensez-vous que le retour de Ould Souilem à la mère patrie poussera d’autres dirigeants du Polisario à emprunter la même voie ?
La logique veut que la tendance aille à l’encontre de l’approche séparatiste. Cette tendance raffermit la position unioniste, qui s’oppose à toutes les forces extrémistes et qui pousse le Polisario à intégrer le processus.
Nous voyons d’un bon œil ce processus tel que le Maroc veut le mettre en place, de manière à faire des provinces du Sud une région autonome.

Comment voyez-vous la rencontre informelle en Autriche, entre le Maroc et le Polisario ?
Cette rencontre est informelle. Il ne faut pas s’attendre à un rapport officiel ou à une annonce de résultats. La rencontre entre le Maroc et le Polisario à Vienne va bientôt avoir lieu et justement, le fait de se réunir à Vienne est une façon de dire que la rencontre informelle a eu bien lieu et qu’il serait souhaitable que d’autres rencontres de ce genre se tiennent dans l’avenir.

Cinq hauts dirigeants du Polisario ont été assignés à résidence à Tindouf. Une manière de les empêcher de rallier le Maroc comme a fait Ould Souilem. Quel commentaire en faites-vous ?
Ce n’est pas une surprise. Cela dévoile les différends et les conflits qui traversent les structures du Polisario. Ce n’est qu’un point dévoilé. Il y aura certainement d’autres révélations dans le futur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *