Mustapha Rassi : «Il y a une tendance à l’augmentation des rapports sexuels en été»

Mustapha Rassi : «Il y a une tendance à l’augmentation des rapports sexuels en été»


ALM : Quel rapport existe t-il entre les vacances et la sexualité?
Mustapha Rassi : Il existe un rapport direct entre la sexualité et les vacances. Au cours de cette période, on constate généralement que les gens prennent plus soin d’eux. On a plus de temps et on pense davantage à notre propre plaisir. En plus, dans notre contexte social, les vacances correspondent généralement aux cérémonies de mariage, et autour du mariage se crée une activité fantasmatique sexuelle très forte. Je dirais même qu’au cours des cérémonies de mariage les gens sont excités sexuellement et pourraient avoir plus de rapports.

Peut-on dire aussi que l’été booste la libido?
On peut dire que sur le plan physiologique, notre corps répond différemment à la luminosité et à la chaleur du soleil. Le soleil augmente la sécrétion des hormones sexuelles, la testostérone, ce qui est de nature à augmenter et éveiller la libido. Ceci est valable à la fois pour les femmes et pour les hommes. En plus, l’augmentation de la sécrétion de la tricomin et des endorphines, qui sont tous les deux des substances qui contrôlent le plaisir et vont dans le sens de son augmentation, a un effet direct sur la stimulation de la libido. Les recherches scientifiques ont révélé qu’au cours de la période estivale, il y a une tendance à l’augmentation des rapports sexuels. En plus, durant l’été, les hommes sont plus érotisés par les corps de leurs femmes à moitié nue. L’excitation masculine passe par la vision au premier plan.

Cela est-il dû uniquement à la température ou bien aussi au fait que les gens se sentent plus relaxés durant cette période?
En fait, c’est dû à la lumière plutôt qu’à la chaleur. Quand il y a chaleur, on est généralement plus relâchés, plus clames et il y a plus de vasodilatation, c’est-à-dire une quantité plus grande de sang qui coule dans les artères et les vaines périphériques. Ceci favorise la relaxation et par la même l’activité sexuelle. Aussi, durant l’été, les gens sont plus relaxés c’est-à-dire moins stressés. En fait, le stress et le sexe vont dans deux sens contraires. Moins on est stressé, plus on a une penchée vers l’activité sexuelle. Le fait de sortir de son quotidien facilite également l’intimité et prilivégie le contact entre les deux partenaires, c’est-à-dire que l’on se sent plus à l’aise. Mais parfois aussi les vacances peuvent aller dans l’autre sens. Toujours suivant le contexte socioculturel marocain, durant les vacances l’on a tendance à recevoir plus d’invités. Par conséquent, il y a moins de rapports sexuels, car l’on est gêné par la présence des invités au sein du foyer familial.

Y-a-t-il des lieux privilégiés pour faire l’amour durant l’été?
Il est difficile de répondre à cette question, car cela dépend des personnes. Cependant, on peut dire que lorsque les gens voyagent et s’installent dans des hôtels, ils ont tendance naturellement à faire beaucoup plus l’amour. Généralement, quand on sort du quotidien et que l’on change de décors , le contact entre les partenaires devient plus facile.

Y-a-t-il des risques relatifs à la période estivale?
Effectivement, durant les vacances, les risques sur le plan sexuel augmentent. Ceci est dû principalement au changement de partenaire sexuel. Aussi les jeunes tentent des aventures avec des étrangers en utilisant de moins en moins de préservatifs, donc les risques de maladies sexuellement transmissibles sont plus importants. Pour leur part, les filles ont tendance à prendre de moins en moins la pilule d’où les risques de survenue de grossesses non-désirées.

En dehors de l’été, quelles sont les autres périodes de l’année qui favorisent l’activité sexuelle?
En effet, il y a des anthropologues qui disent que les gens sont plus actifs sexuellement au début de l’automne pour que les naissances aient lieu à la fin du printemps et au début de l’été. Ceci est dû au fait que le taux de la mortalité infantile durant l’été est minime par rapport aux autres périodes de l’année.

 
La transpiration masculine : un révélateur du désir sexuel
Lorsque les beaux jours et la chaleur arrivent, on commence à transpirer davantage. Si pour bon nombre de personnes, l’odeur de la transpiration bloque le désir sexuel, une récente étude vient de prouver le contraire. Curieusement, la transpiration masculine a des effets bénéfiques sur les femmes. Une étude américaine a montré qu’une femme peut inconsciemment sentir quand elle attire sexuellement un homme grâce à l’odeur de sa sueur. D’après les chercheurs, l’odeur de la sueur de l’homme varie selon l’humeur dans laquelle il se trouve, et le cerveau de la femme peut ainsi savoir s’il est attiré par elle. L’étude en question a consisté à présenter deux types de sueur mâle à 19 femmes âgées de 20 ans: une sueur de type «normal» et une sueur de type «sexuel». Celle-ci a été prélevée sur des hommes grâce à des blocs de polyester attachés sous les aisselles. La sueur «normale» a été prélevée pendant 20 minutes, alors que l’homme regardait un documentaire. Pour ce qui est de la sueur « sexuelle », les hommes ont été conduits à regarder une vidéo érotique durant 20 minutes. Les femmes participant à l’étude ont été exposées à ces deux types de parfums et leur activité cérébrale était contrôlée avec un scanner IRM. Non seulement leur cerveau réagissait à l’odeur, mais il y répondait. Selon cette étude, la sueur «sexuelle» stimule une région différente du cerveau des participantes. Les résultats ont montré que le cerveau d’une femme est capable de détecter quand un homme est attiré par celle-ci.Cette étude a été publiée dans le Journal of neuroscience. Les chercheurs espèrent étendre leurs recherches en regardant comment ces parfums affectent les attitudes des hommes et des femmes les uns envers les autres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *