Nadia Ismaili : «La crème solaire multiplie notre pouvoir de protection naturelle»

Nadia Ismaili : «La crème solaire multiplie notre pouvoir de protection naturelle»

ALM : Quels sont les effets du soleil sur la peau ? Et quels sont les principaux risques ?
Nadia Ismaili : Le soleil a plusieurs effets sur la peau, certains sont bénéfiques alors que d’autres sont délétères: les effets bénéfiques sont connus de tous : la production de chaleur, le sentiment de bien-être en rapport avec l’activité des infra-rouges (IR)(700-1000nm), l’effet antidépresseur et la modulation des fonctions hormonales dus à la lumière visible (400-700nm).
Les ultraviolets de type UVA (320-400) et UVB (280-320) sont responsables respectivement du bronzage et de la synthèse de la vitamine D indispensable pour nos os. Les effets délétères sont représentés par la déshydratation, l’insolation et le coup de chaleur dus aux IR. Le vieillissement cutané, (l’élastose actinique et rides), les troubles pigmentaires comme les lentigos et les mélasmas et les cancers cutanés qui sont l’apanage des UVA et des UVB. Le soleil peut améliorer certaines pathologies comme certaines formes de psoriasis en plaques, mais il peut aggraver d’autres comme le lupus, la rosacée et certaines maladies génétiques comme le xérodermie pigmentosum (enfants de la lune)… Il faut signaler au passage que le soleil a aussi des effets sur les yeux en entraînant des cataractes précoces.

Comment se protéger du soleil?
La meilleure protection est la protection vestimentaire surtout chez l’enfant et les personnes à risque (naevus ou grains de beauté multiples, phototype clair, patients porteurs de certaines maladies ou qui prennent des médicaments photosensibilisants). Cette protection vestimentaire inclut les vêtements (tee-shirt et short chez les enfants exposés au soleil..), mais aussi le port de chapeau à lisière ou à défaut de casquette et de lunette de soleil. Les accessoires comme les parasols sont tout aussi importants sur les plages.
À côté des vêtements, nous conseillons l’application de crèmes de protection solaire. Celles-ci doivent être adaptées au type de peau, à la saison et la peau des enfants. Elles doivent être répétées plusieurs fois dans la journée après les baignades ou les toilettes et appliquées de manière suffisante c’est-à-dire en appliquant la quantité suffisante (2 unités phalangettes pour le visage par exemple). Ces crèmes ne sont pas suffisantes pour protéger la peau à 100% et n’empêchent pas le bronzage. La protection de la peau passe aussi par une bonne hydratation de la peau avant et après l’exposition au moyen de crèmes mais aussi en buvant suffisamment d’eau pour lutter contre la déshydratation et les coups de soleil surtout chez les enfants et les personnes âgées.

Les vêtements ou les parasols empêchent-ils les rayons du soleil ?
Les rayons UV traversent les vêtements sauf certaines couleurs et certaines matières; c’est pour cela que le choix de la couleur et du textile est important. Les couleurs foncées protégent mieux que les blancs et les pastels que nous préférons porter en été. Il faut savoir que les rayons UVA traversent aussi les vitres (fenêtres, voitures..), il est donc important de se protéger même si on est à l’intérieur.

Quels sont les meilleurs moments pour bronzer en toute sécurité ?
Il faut absolument éviter de s’exposer entre 11h et 15h30 quand le soleil est au zénith. On peut bronzer le reste de la journée sans problème à condition de le faire de manière progressive et en suivant les conseils sus-cités

Quelle est l’utilité de la crème solaire ? Et combien de temps peut-on la garder? Les crèmes «écran total » empêchent-elles vraiment d’avoir des coups de soleil ?
La crème solaire multiplie notre pouvoir de protection naturelle, mais n’est en aucun cas suffisante ou protectrice à 100%. Il faut en général répéter les applications toutes les 2 ou 3h sauf pour certains écrans utilisant des nano particules et qu’on peut répéter seulement 3 fois par jour. J’insiste particulièrement sur la sensibilisation et l’éducation notamment dans le milieu scolaire et chez les enfants en bas âge pour protéger le capital solaire.


Crèmes solaires : Comment choisir son indice de protection ?
Nombreux sont les indices de protection indiqués sur votre écran total ou ombre solaire. Pour les connaisseurs le choix s’avère facile. Mais la plupart des personnes utilisant ce genre de produit ignorent la signification de ces chiffres gravés sur les flacons. Comment retrouver le bon indice? Le problème tient essentiellement à l’existence de deux types différents de rayons ultraviolets dangereux pour l’organisme : les UVB, responsables des coups de soleil, et les UVA, qui provoquent un vieillissement cutané prématuré, perturbent le système immunitaire et sont un important facteur de risque de cancer de la peau. Le facteur de protection solaire (FPS ou, en anglais, SPF) n’indique que la protection contre les UVB. Il n’existe pas encore de méthodes uniformes et reconnues sur le plan international pour comparer le niveau de protection contre les UVA. Les quatre anciens niveaux de protection existant varient de 6 à 60. Ainsi le FPS de la protection faible est compris entre 6 et 14. Celui de la protection moyenne est restreint entre 15 et 29. Pour une haute protection optez pour le FPS compris entre 30 et 59. Alors que le FPS indiquant une très haute protection est à partir de 60. Afin de déterminer le niveau de protection qu’il vous faut, vous devez tenir compte de votre type de peau, du lieu et de la durée de l’exposition ainsi que du niveau d’ensoleillement de votre destination (l’index UV). De même, il faut bien se rappeler que les crèmes solaires ne protègent jamais complètement du soleil.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *