Najib Ouazzani : «Le parti Al Ahd Addimocrati souhaite s’allier avec des partis de la majorité»

Najib Ouazzani : «Le parti Al Ahd Addimocrati souhaite s’allier avec des partis de la majorité»

ALM : Quel est le positionnement politique de votre nouveau parti ?
Najib Ouazzani : Notre parti tend à se positionner au centre. Nos députés sont actuellement au sein du groupe parlementaire du Rassemblement national des indépendants (RNI) et de ce fait nous soutenons la majorité. Mais il s’agit d’un soutien critique qui nous n’empêchera pas d’exprimer librement nos opinions.

Les élections communales s’annonçant, quelle est votre feuille de route et quels sont vos objectifs pour les prochaines échéances ?
Pour les prochaines échéances électorales, notre objectif est de permettre à nos adhérents et militants de participer à la gestion de certaines collectivités locales aussi bien urbaines que rurales. Nous avons réussi dans le passé à gagner la confiance de nos concitoyens dans trente collectivités locales que nous avons présidées.
Nous ambitionnons d’obtenir de meilleurs scores dans les prochaines élections. Nous sommes conscients que les élections communales et aussi celle des chambres professionnelles revêtent une importance capitale cette année en raison de la participation des femmes et des jeunes.

Al Ahd Addimocrati ira-t-il seul aux élections ou bien vous envisagez des alliances ?
Le Parti Al Ahd Addimocrati souhaite s’allier avec des partis de la majorité mais malheureusement le mode de scrutin nous n’encourage pas.
Localement nous nous allierons avec toutes les listes que nous pensons aptes à gérer honnêtement les affaires publiques quelle que soit leur appartenance politique.

Le nouveau code électoral engage les partis politiques à respecter le seuil de 12% de représentativité féminine, qu’en pensez-vous et qu’en est-il de votre parti ?
L’une des grandes innovations des élections 2009 est la participation des femmes concrétisée par la nouvelle loi électorale conformément à la volonté royale de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. En ce qui concerne notre parti, je vous rappelle que nous avons inclu dans notre statut le taux de 15% comme seuil minimal de représentativité féminine au sein de nos instances dirigeantes.

Quels sont, à votre avis, les enjeux des prochaines élections communales ?
Nous pensons que les deux principaux enjeux des prochaines élections sont le taux de participation et le combat de l’utilisation des moyens frauduleux, essentiellement l’utilisation de l’argent. Le taux de participation est un grand enjeu car les élections de 2007 ont été caractérisées, comme tout le monde le sait, par un faible taux de participation, à savoir 37 %.
La faible participation est de nature à remettre en cause la légitimité de nos institutions politiques.
Actuellement et après avoir revu les listes électorales nous pensons que le taux de participation sera plus élevé. C’est un problème d’ordre général et nous participons avec les autres partis politiques à appeler les citoyens à participer massivement aux élections.
Concernant l’utilisation des moyens frauduleux dans les élections, tout un chacun sait que l’administration est neutre mais l’utilisation de l’argent entre autres moyens de corruption est un fléau qu’il faut combattre. Candidats, citoyens et partis politiques doivent combattre de phénomène.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *