Neuf personnes mortes calcinées

Neuf personnes mortes calcinées

La route continue de faire des victimes. Neuf personnes sont mortes calcinées, mercredi matin, dans le cercle d’Amskroud, à 32 km au nord-est d’Agadir. Un camion-citerne chargé de carburant est tombé dans un ravin, entraînant dans son sillage une fourgonnette et un véhicule. Selon notre correspondante à Agadir, l’accident est survenu à 8 h du matin. Le premier véhicule est un camion de transport de marchandise et le second une voiture de transport public (fourgonnette).  Le camion-citerne et les deux autres véhicules ont entièrement pris feu. Ce dernier se dirigeait vers Agadir en provenance de Casablanca.Aussitôt après l’accident, les services de secours et de sécurité se sont rendu sur les lieux du drame. Ces derniers sont parvenus à dégager les corps calcinés  qui ont ensuite été évacués vers la morgue d’Agadir. A l’heure où nous mettons sous presse, on ignore toujours l’identité des victimes. Une personne,gravement blessée, a été transportée aux urgences à l’hôpital Hassan II d’Agadir. Selon les médecins, le blessé est dans un état grave suite à un traumatisme crânien et des brûlures au niveau du visage. Les circonstances de l’accident demeurent indéterminées.
Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de cet accident et les circonstances dans lesquelles les deux véhicules ont chuté dans le ravin, d’une profondeur de plus de 20 mètres, dans le sillage du camion-citerne.
Cet accident vient prouver à quel point nos routes sont meurtrières. Les dernières statistiques du Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) sont alarmantes.
En 2008, le nombre des accidents s’est élevé à 66.852 et 4044 pour les tués. Quant aux blessés, la situation n’est guère meilleure. Le nombre des blessés graves a atteint 12.670 et 86.645 pour les blessés légers. Avec une moyenne dépassant les 11 morts et plusieurs centaines de blessés par jour, les accidents constituent un véritable fléau pour le Maroc et un frein à la réalisation du développement économique du pays. Les pertes économiques sont énormes. Celles-ci atteignent 11 milliards de dirhams par an, soit 2,5% du Produit intérieur brut. Si la tendance actuelle est maintenue, ce montant atteindrait 10,5 milliards de dirhams en 2012. Si les accidents se poursuivent au rythme actuel, il faudra compter 5000 morts en 2012 soit 14 tués par jour.  Les piétons et les conducteurs de deux-roues totalisent à eux seuls 50% des tués soit 2000 morts par an. En milieu urbain, la situation est beaucoup plus grave. 77% des victimes sont des piétons et des conducteurs de deux-roues.
Les causes des accidents sont multiples : comportement du conducteur, mauvais état des véhicules, problème d’infrastructure, non-respect du code de la route, corruption…
Pour sensibiliser le citoyen sur la gravité de ce fléau, des campagnes de sensibilisation, sont organisées chaque année. «Aujourd’hui comme demain, priorité à la vie», est le thème qui a été retenu cette année pour la campagne de prévention routière qui a débuté le 11 février. Des programmes et des actions de sensibilisation ont été organisés dans toutes les provinces du Royaume. L’objectif étant d’interpeller les citoyens sur les conséquences des comportements contraires aux règles de la circulation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *