«Ni Putes Ni Soumises» s’installe au Maroc

«Ni Putes Ni Soumises» s’installe au Maroc


ALM : Avez-vous l’intention de créer une antenne de l’association au Maroc?
Zineb Doulfikar : Je suis heureuse d’annoncer qu’une antenne de l’association sera prochainement créée à Rabat et qui coïncidera avec la Journée de la femme qui se tiendra le 8 mars. A l’occasion des deux journées des «Marocaines d’ici et d’ailleurs», j’ai pu rencontrer quelques présidentes d’association à Rabat. Nous avons discuté d’une éventuelle implantation de «Ni Putes Ni Soumises» au Maroc. Je reviendrai au mois de mars prochain au Maroc, afin d’organiser une grande réunion avec plusieurs associations marocaines. L’implantation officielle de l’association au Maroc se fera en 2009.

Est-ce que vous vous attendez à des réactions notamment des courants islamistes au Maroc suite à l’implantation de l’association ?
L’association «Ni Putes ni Soumises» a été créée suite à des violences. Une jeune fille marocaine a été brûlée vive en France en novembre 2002. «Ni Putes Ni Soumises» lutte contre les violences à l’égard des femmes. Au Maroc, plusieurs associations œuvrent contre les violences conjugales, notamment les mariages forcées qui se manifestent comme étant une violence en soi, et malheureusement cela existe également en France. Je pense que «Ni Putes Ni Soumises» peut exister au Maroc tout en tenant compte des spécificités du pays.

Pensez-vous que l’association est en mesure d’adapter des programmes singuliers pour traiter des problématiques particulières relatives à la femme marocaine et sa famille ?
Malgré les efforts déployés par les associations marocaines, il existe encore beaucoup de problèmes relatifs aux femmes. Je salue à cette occasion les efforts menés par l’association «Touche pas à mon enfant» contre la pédophilie, qui est une problématique qui touche la femme en tant que mère. Il faut travailler davantage sur ce sujet. Des problématiques telles que la pédophilie doivent être dévoilées sur la place publique pour que monsieur tout le monde puisse identifier la gravité de ces phénomènes.

Avez-vous l’intention de créer des antennes dans d’autres pays arabes ?
L’ouverture d’une antenne au Maroc prouve qu’il y a une avancée considérable concernant les droits de l’Homme. Nous voudrions que la femme marocaine puisse avoir le droit à l’avortement. Il est temps que les femmes choisissent le nombre d’enfants qu’elles souhaitent avoir et qu’elles puissent vivre librement leur sexualité au sein du couple. Je souhaite également que les jeunes femmes marocaines puissent poursuivre ce mouvement féministe.



L’association en bref


«Ni Putes Ni Soumises» est un mouvement féministe français, fondé officiellement en 2003 par Fadela Amara. Le mouvement «Ni Putes Ni Soumises» compte aujourd’hui des comités dans plusieurs pays européens (Belgique, Espagne, France, Suède et Suisse). Depuis 2007, l’association est membre consultatif du conseil économique et social de l’ONU. Ce mouvement lutte contre les violences faites aux femmes : viols collectifs, racisme,  discriminations, violences physiques, morales et psychologiques , atteintes à la mixité (séparation des genres et des cultures), pressions pour porter le voile, pressions pour empêcher les personnes de vivre librement leur vie sexuelle et affective …

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *