Nicolas Sarkozy rend hommage aux victimes de l’attentat de Marrakech

Nicolas Sarkozy rend hommage aux victimes de l’attentat de Marrakech

Le bilan définitif de l’attentat perpétré, jeudi 28 avril, dans le café «Argana» à Marrakech, s’élève à seize morts, tous identifiés, et vingt et un blessés. C’est ce qu’a indiqué dimanche soir un communiqué du ministère de l’Intérieur. Huit ressortissants français ont été tués dans cet attentat, ainsi que trois Marocains, un Britannique, un Canadien, un Néerlandais, un Portugais et un Suisse. Selon la même source, les victimes de cet attentat ont été identifiées par la police scientifique grâce au recours notamment aux empreintes digitales, à l’ADN, à l’étude odontologique et à la reconnaissance visuelle par la famille, et confirmées par le procureur du Roi et le médecin légiste. Onze blessés étaient encore admis dimanche 1er mai à l’hôpital militaire Avicenne et à l’hôpital Ibn Tofail, a souligné le communiqué, précisant qu’il s’agit de six ressortissants français, trois Marocains et deux Néerlandais. Sept blessés de nationalités différentes ont été transférés dans leurs pays respectifs après avoir reçu les soins nécessaires à Marrakech, alors que trois autres blessés légers avaient quitté l’hôpital le jour de l’attentat après avoir été soignés, a-t-on ajouté. Par ailleurs, une cérémonie en hommage aux victimes françaises de l’attentat de Marrakech sera présidée ce mardi soir par le président français Nicolas Sarkozy à l’aéroport parisien d’Orly, annonce lundi l’Elysée dans un communiqué. Cette cérémonie aura lieu à l’occasion du rapatriement des dépouilles des ressortissants français tués dans l’attentat. A l’issue de la cérémonie, M. Sarkozy s’entretiendra à huis clos avec les familles des victimes, poursuit le communiqué. A noter que plusieurs pays ont condamné cet acte terroriste perpétré à Marrakech, ainsi que plusieurs ONG et institutions nationales et internationales.
La Corée du Sud a condamné, lundi, l’attentat terroriste perpétré jeudi dernier. Présentant ses condoléances et l’expression de sa vive sympathie aux familles des victimes innocentes, le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a affirmé que «les actes terroristes sont des actes inhumains qui ne peuvent jamais être justifiés». Aussi, le Japon a fermement «condamné cet attentat terroriste haineux, qui a fait plusieurs victimes innocentes», a souligné le ministère japonais des Affaires étrangères se disant «choqué» par cet attentat. Le défilé de la classe ouvrière du 1er mai a également était marqué par de vives condamnations. En France, plusieurs jeunes Marocains ont rejoint, dimanche à Paris, les foules de la classe ouvrière française, dans le cadre du défilé du 1er mai, pour condamner l’attentat terroriste perpétré à Marrakech et exprimer leur solidarité avec le peuple marocain et les victimes de cet acte «criminel lâche». Les manifestants ont marché silencieusement brandissant des banderoles où l’on pouvait notamment lire: «Paix aux victimes», «Non au terrorisme», «Tous avec Marrakech» ou encore «La meilleure réponse au terrorisme c’est prendre nos vacances à Marrakech». «La meilleure façon d’y répondre c’est de faire montre d’unité pour défendre le Maroc et préserver ses acquis», a déclaré à la MAP Warda El Uaamari, l’une des initiatrices de cette marche. Pour leur part, les centrales syndicales marocaines ont condamné fermement, dimanche à l’occasion de la fête du Travail à Casablanca, l’ignoble et le lâche attentat terroriste perpétré jeudi dernier. «Un acte criminel terroriste, qui vise la volonté collective des Marocains dans les réformes profondes sur la voie de la démocratisation et de l’édification démocratique du pays», a-t-on souligné.
Au niveau des ONG, l’Association des amis du Sahara marocain en Espagne a également exprimé «sa condamnation et son rejet total» de cette agression terroriste qui a visé un pays démocratique fort et un exemple dans la région. L’ONG, qui regroupe des ressortissants marocains ainsi que des Espagnols sympathisants de la cause marocaine, a également exprimé sa solidarité et ses sentiments de compassion au peuple marocain en ces moments difficiles. Pour sa part, l’Union des centres culturels islamiques de Catalogne (UCCIC) a «fermement condamné l’attentat de cet acte terroriste horrible qui vise à porter atteinte à la stabilité du Maroc», a indiqué le président de l’UCCIC, Noureddine Ziani dans un communiqué transmis à la MAP. «Un acte d’une telle nature constitue une attaque contre l’ensemble de l’humanité et une violation des préceptes de l’Islam», a souligné le président de l’UCCIC. Aussi, la Fédération des entités culturelles catalanes d’origine marocaine (FECCOM) a condamné dans les termes les plus fermes l’attentat «criminel et lâche» de Marrakech.
«Nous exprimons notre condamnation la plus ferme et notre rejet catégorique de l’attentat criminel et lâche perpétré à Marrakech», a indiqué le président de la FECCOM, Mohamed Chaïb dans un communiqué , tout en présentant ses sincères condoléances aux familles des victimes marocaines et étrangères.


 Paris salue la «diligence» et le «soutien» du Maroc aux victimes françaises de l’attentat de Marrakech
La France a, de nouveau, salué la «diligence» et le «soutien» accordés par les autorités marocaines aux ressortissants français et leurs familles lors de l’attentat de Marrakech, et s’est félicitée de «l’étroite coopération» entre les deux pays pour gérer cette tragédie, a indiqué lundi le ministère français des affaires étrangères. «Lors d’un entretien téléphonique au lendemain de l’attentat avec son homologue marocain, (Taïeb) Fassi Fihri, le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a renouvelé ses remerciements aux autorités marocaines pour leur diligence et leur soutien à nos ressortissants et leurs familles lors de cette tragédie», a précisé le porte-parole du Quai d’Orsay, Bernard Valero, lors d’un point de presse. M. Juppé «s’est félicité de l’étroite coopération qui a prévalu entre les différents services de l’ambassade de France au Maroc comme ceux du ministère des Affaires étrangères mobilisés à cette occasion», a poursuivi M. Valero. «Il a rappelé les condamnations fermes de la France face à ce crime révoltant et a fait part à son homologue de la solidarité, de la compassion et du soutien de notre pays», a-t-il ajouté. Selon le porte-parole, l’attentat de Marrakech a fait «8 morts et 9 blessés parmi les ressortissants français». «Les dépouilles de nos ressortissants seront rapatriées à Paris le 3 mai par avion spécial», a-t-il annoncé, notant que «d’ores et déjà, des rapatriements sanitaires ont été effectués à la demande des blessés ou de leur famille. D’autres interviendront dans les prochains jours».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *