Nouveau Centre social et éducatif de la mère et de l’enfant

Nouveau Centre social et éducatif de la mère et de l’enfant

La ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, Nouzha Skalli, a inauguré, jeudi 5 mars, un Centre social et éducatif de la mère et de l’enfant au douar «Al Koura» à Rabat, sous la présidence d’honneur de SAR la Princesse Lalla Amina, présidente de la Ligue marocaine pour la protection de l’enfance (LMPE). Ce centre a vu le jour grâce à un partenariat entre le ministère, la wilaya de Rabat-Salé-Zemmour-Zaërs, la Fondation de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), la société « Diyar El Mansour» et la Ligue marocaine pour la protection de l’enfance. La nouvelle structure a pour objectifs d’encourager la scolarité des enfants, de les prémunir contre les dérives de la délinquance, d’assister les mères en situation difficile sur les plans médical, social et juridique, ainsi que d’accompagner les personnes handicapées à travers des activités génératrices de revenus.
Le centre comprend des espaces pour l’orientation juridique et l’éducation en santé des mères, l’apprentissage des travaux manuels, le soutien scolaire et l’initiation au monde du multimédia (informatique).La gestion de l’établissement a été confiée à l’Association des amis de la LMPE, fondée en 1998, sur la base d’un programme d’action annuel prenant en considération les attentes des catégories cibles et définissant le domaine d’intervention des volontaires en fonction des besoins. Mme Skalli a indiqué à cette occasion que la nouvelle structure, dont l’inauguration coïncide avec la célébration de la journée mondiale de la femme (8 mars), traduit la volonté des pouvoirs publics de promouvoir la culture de l’égalité entre l’homme et la femme et des droits de l’Homme, en tant que fondements d’un Etat moderne et démocratique. De son côté, Khadija Kacimi, présidente de l’Association des amis de la Ligue marocaine pour la protection de l’enfance (LMPE), a rappelé l’intérêt constant que porte SAR la Princesse Lalla Amina aux questions de la femme et de l’enfant, soulignant que grâce au soutien de l’ensemble des partenaires, l’association a pu mener à bien son plan septennal de lutte contre l’abandon scolaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *