Nouveau siège du CRTS

Le nouveau siège du centre royal de télédétection spatiale (CRTS) a été inauguré, samedi à Rabat, par S.M. le Roi Mohammed VI. A cette occasion, le Souverain a été salué par l’équipe des chercheurs et cadres du CRTS qui ont supervisé la réalisation du premier satellite marocain, lancé lundi dernier par une fusée russe tirée à Baïkonour. Il s’agit de MM. Al Daddani Driss, directeur du CRTS, , El Moudden Zakaria, Karim Taha, Zentou El Bachir, Rafiq Akram, Abdeslam Salah et de Mme Jamila Hassar. La maquette du nouveau siège du CRTS a été présentée au Souverain qui a effectué une tournée dans les différents services du centre et visité le service audiovisuel équipé de matériel de haute technologie dans le domaine de la photographie et la télévision numérique ainsi que d’équipements d’enregistrement de pointe. Le centre royal de télédétection spatiale a été créé en 1989. Cette institution gouvernementale vise la promotion, le développement et la coordination des activités en matière de télédétection spatiale à l’échelle nationale. L’une des principales tâches effectuées par le CRTS est la distribution et l’archivage des données satellisables, l’assistance des utilisateurs de ce type de données, l’appui à la formation et à la recherche dans le domaine et la représentation du Royaume à l’étranger. Depuis sa création le CRTS a pris part à plusieurs programmes de développement nationaux, nécessitant l’intégration de données recueillies à travers la télédétection spatiale. La contribution du centre à été précieuse quand il s’agissait de faire l’inventaire de ressources naturelles, procéder à des études relatives à la protection de l’environnement ou encore établir des plans d’aménagement du territoire. Le CRTS dispose d’une banque d’images satellite largement exploitées dans les projets de développement durable. Il dispose également d’une précieuse banque de données, utilisable notamment dans les systèmes d’information géographique. Le volet de la formation est particulièrement actif au CRTS. Des sessions de formation sont régulièrement organisées sur les applications de la télédétection spatiale, domaine à peine défrechi au Maroc. L’un des modules les plus intéressants est aussi la formation aux systèmes d’information géographique, de plus en plus demandée par les différentes entreprises. Des sessions de formation sur les technologies spatiales sont aussi organisées au profit des utilisateurs ou en faveur des organismes régionaux ou internationaux. Une revue «Géo observateur» et une lettre d’information, sont régulièrement diffusées par le CRTS pour informer sur les activités du centre et les travaux et recherches réalisés dans les pays africains et arabes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *