Nouvel an : une fête et des cadeaux

Nouvel an : une fête et des cadeaux

À deux jours du Réveillon 2005, les préparatifs vont bon train. À Casablanca, la décoration des plus grands centres commerciaux annonce le compte à rebours. Guirlandes, confettis, strass, paillettes… l’année tire à sa fin en fête et en couleurs. En effet, le budget des ménages du mois de janvier prochain sera marqué par les dépenses supplémentaires relatives aux fêtes de fin d’année et celles de l’Aïd El Kebir. Après la Saint-Sylvestre, les feux de la rampe seront braqués sur le mouton. D’ailleurs, cette bête sera le plat de résistance de toutes les discussions après les succulents et appétissants mets servis lors de cette nuit. Où passer son Réveillon cette année est la question qui préoccupe pas mal de gens. Ou du moins les retardataires. Les réservations dans les hôtels et autres restaurants ont commencé il y a une semaine. Certains affichent même complet à 48 heures de la Saint-Sylvestre. Comme à l’accoutumée, la plupart des Casablancais optent pour Marrakech qui reste la destination la plus prisée en ces temps de grand froid que connaît la métropole. La ville ocre continue à séduire une  clientèle, grâce notamment à un programme d’animation bien étoffé et une offre de plus en plus affinée.
Pour ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir des escapades par ci
ou par là, ils se contenteront de quelques gâteaux et autres confiseries à grignoter devant la télé. Nos deux chaînes de télévision nationales promettent des soirées animées et assez variées au goût du grand public.
À Maârif, certaines parfumeries sont littéralement prises d’assaut. Les dernières fragrances restent encore et toujours parmi les meilleurs idées cadeaux. Les promotions battent ainsi leur plein. Dans certaines échoppes de la métropole, les réductions arrivent même à 60 %. De quoi raviver cette frénésie d’achat qui s’accapare de certains Casablancaises et casablancais. C’est ainsi qu’à l’envie des sorties, du grand air, s’ajoute le shopping. Commencer une nouvelle année avec une garde-robe toute neuve est de bon augure. Un citoyen averti saura comment et où dénicher la bonne affaire. Les fins surfeurs sur la vague des dernières tendances de la mode conseillent aux consommateurs d’éviter les attrape-nigauds, bien choisir entre «les offres pour démêler le bon grain de l’ivraie». La célébration du Nouvel An reste sans aucun doute l’une des périodes où l’on brade les prix. Des vêtements aux cosmétiques, en passant par l’électroménager, le consommateur a l’embarras du choix. Cette fièvre acheteuse est également constatée auprès des chocolatiers. Le chocolat reste lui aussi l’une des idées cadeaux les plus appréciés. Il y a également les habituelles confiseries dont raffolent particulièrement les enfants. Pour commencer un nouvel an au goût sucré.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *