PROMO ALM
PROMO ALM

Nouvelle structure: Une fondation pour le bien-être des cadres de la santé

Nouvelle structure: Une fondation pour le bien-être des cadres de la santé

Dotée de l’appellation «Fondation Hassan II pour la promotion des œuvres sociales du personnel du secteur public de la santé», cette structure a été créée en vertu de la loi 19-10 datée du 2 juin 2011.

Quant à son président, il a été nommé lors d’un Conseil de gouvernement tenu en août 2013. C’est donc un démarrage qui a pris du retard. Le ministre de la santé, qui s’est félicité de l’appui du chef de gouvernement et de l’argentier du Royaume, le reconnaît d’ailleurs.

«Ce nouveau-né fort attendu aura un impact positif sur les conditions sociales du personnel du secteur public de la santé, notamment en ce qui concerne l’habitat et la couverture sociale complémentaire. Les prestations comprennent aussi les loisirs, la scolarité des enfants du personnel ainsi que le pèlerinage», détaille El Houssaine Louardi. Aux yeux du ministre, la création de fondations du genre est une manière, pour l’Etat, de veiller à l’amélioration des conditions matérielles du personnel de façon indirecte tout en assurant une gestion conforme à celle des deniers publics.

Pour le moment, la fondation dispose d’un siège provisoire en attendant des locaux permanents. Le président de ladite fondation, Saïd Fekkak, qui a abondé dans le même sens, a également estimé que cette création est «pour prouver aux cadres de la santé que nous sommes à leur service». Pour activer ce démarrage, une réunion s’est tenue après la rencontre destinée au lancement. Un deuxième meeting est prévu dans un mois pour discuter le budget alloué à cette structure pour 2015; les prestations sociales de celle-ci étant prévues d’être fournies à partir de la même année. Le but étant, selon M. Fekkak, de «palper les résultats dans les plus brefs délais». Pour rappel, la fondation comprend, entre autres, des représentants du ministère de la santé et

ceux des syndicats les plus représentatifs. Pour ceux-ci, la création de cette structure est une réponse à des revendications de longue date bien que le budget qui lui est alloué soit «miséreux». «5 MMDH étaient prévus pour le démarrage, 5 autres seront injectés en vertu du budget 2015», a expliqué Mohamed Ouardi, secrétaire général de l’université nationale de la santé relevant de l’UMT, en marge de la rencontre dédiée au démarrage de la fondation.

Pour sa part, Abdelkader Terfay, secrétaire général de la Fédération nationale du secteur de la santé affiliée à l’UNTM, s’est félicité de l’initiative du ministre Louardi. Par l’occasion, il a exprimé devoir une fière chandelle à Yasmina Baddou qui a traduit la revendication de création de cette structure en loi. Elle est même parvenue, selon M. Terfay, à avoir un accord royal pour doter la fondation de l’appellation Hassan II.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *