Nouvelle tentative d’émigration clandestine déjouée

Un hélicoptère de la Gendarmerie Royale, chargé de la surveillance de la côte avait intercepté deux embarcations dans les environs de Menasra, au nord de Kénitra, entourées de plusieurs candidats à l’émigration clandestine qui se sont sauvés dans une forêt avoisinante à la vue de l’hélicoptère, a indiqué le commandant de la compagnie de la Gendarmerie Royale à Kénitra, le colonel Mohamed Outalha. Après avoir reçu des indications sur cette opération, les éléments de la Gendarmerie Royale de Kénitra se sont rendus sur les lieux de l’incident et ont procédé à l’arrestation de 17 candidats à l’émigration clandestine, dont 4 femmes. Ce groupe était constitué de 9 Sierra-léonnais, trois Camerounais, deux Libériens, un Malien, un Béninois et un Nigérian, ajoute-t-on de même source. La Gendarmerie Royale a également procédé à la saisie des deux embarcations, qui étaient sur le point de couler. Une enquête a été diligentée pour démasquer le réseau qui est derrière cette opération. Il convient de rappeler que les services de la Gendarmerie Royale avaient procédé, le 23 octobre dernier, à l’arrestation de 38 candidats à l’émigration clandestine, dont 24 subsahariens Ce groupe a été appréhendé à l’entrée du port de Mehdia, alors qu’il était à bord d’une embarcation de fortune en direction du grand large. Les services de la Gendarmerie Royale de Kénitra ont procédé dernièrement à l’arrestation de Hicham Jaaout, cerveau d’une opération d’émigration clandestine qui avait fait 13 morts. Les corps ont été rejetés par la mer, le 18 septembre dernier sur la plage Sidi Taibi, dans les environs de Kénitra. La Gendarmerie a également appréhendé, en amont, un groupe de 47 candidats à l’émigration clandestine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *