Nouvelles nominations royales à de hautes fonctions

Nouvelles nominations royales à de hautes fonctions

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a nommé mercredi 20 août au Palais royal à Tétouan, plusieurs personnalités à de hautes fonctions. Driss Dahak a ainsi été nommé Secrétaire général du gouvernement. Le Souverain a aussi nommé Taieb Cherkaoui en tant que premier président de la Cour suprême, et Mustapha Meddah, procureur général du Roi près cette Cour. Deux autres nominations ont eu lieu le même jour. Il s’agit de Abdelali Benamor, nommé président du Conseil de la concurrence, et Abdeslam Aboudrar, président de l’Instance centrale pour la prévention de la corruption.
Le nouveau Secrétaire général du gouvernement, Driss Dahak est un homme de droit qui dispose d’une riche carrière juridique. Membre de l’Académie du Royaume, il a été le Premier président de la Cour suprême, après avoir occupé le poste de Directeur de l’Institut national d’études judiciaires. M.Dahak qui a assumé la fonction de Secrétaire général de l’Organisation arabe de défense sociale contre le crime, est membre et expert dans plusieurs commissions et organisations au Maroc et auprès des Nations unies, notamment en matière de droit maritime, de droits de l’Homme et d’environnement. Reconduit en 2002 à la présidence du Comité international de coordination des institutions nationales de promotion et de protection des droits de l’Homme, il a été décoré du Ouissam Al Arch de l’ordre de chevalier, de l’ordre du mérite syrien de premier grade et des insignes de commandeur de l’ordre du mérite national français. L’autre nomination est celle de Taïeb Cherkaoui, l’ex-directeur des Affaires pénales et de Grâce au ministère de la Justice. Depuis mars 2007, M. Cherkaoui était le Procureur général du Roi près la Cour suprême.  Il est depuis mercredi, Premier président de la Cour suprême. Mustapha Meddah, nouveau Procureur général du Roi près de cette Cour  a assuré quant à lui  plusieurs fonctions notamment celles de procureur du Roi près le Tribunal de première instance de Mohammédia, puis Procureur du Roi près de la même juridiction à Aïn Chock Hay Hassani avant d’occuper le poste de Procureur du Roi près la même Cour dans la préfecture Fida Derb Soltane. En 2001, il occupait le poste de Directeur de l’Administration pénitentiaire, avant d’accéder en 2005 à la Cour suprême en tant que président de chambre. Abdelali Benamor qui est désormais Président du Conseil de la concurrence était depuis 2007, membre du conseil consultatif des Droits de l’Homme.  Il a occupé plusieurs fonctions notamment celles de président de l’Institut des Hautes études de management (HEM), administrateur de Bank Al-Maghrib, membre de la Commission spéciale éducation-formation (COSEF) et président de l’association «Alternatives ». Le président de l’Instance centrale pour la Prévention de la corruption, Abdeslam Aboudrarn est ingénieur et économiste de formation. Il a  exercé différents postes de responsabilités dans l’Administration (ministère de l’Equipement) dans l’ingénierie (CID, Team Maroc notamment) et dans l’entreprise. En 2002, il occupe le poste de Secrétaire général de la CDG puis Directeur général adjoint en 2006. M. Aboudrar est aussi membre-fondateur de Transparency-Maroc ,Président de la Commission de lutte contre la corruption de la CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc), et membre de l’Observatoire social International.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *