Noyade à Oued Cherrat : Cinq des onze adolescents toujours portés disparus

Noyade à Oued Cherrat : Cinq des onze adolescents toujours portés disparus

Les recherches se poursuivent toujours pour retrouver les portés disparus parmi lesquels figure la championne marocaine de taekwondo (catégorie des juniors).

Deux hélicoptères et plusieurs zodiacs de la protection civile ont d’ailleurs été mobilisés à cet effet. Le bilan devrait  s’alourdir. Les chances de retrouver les cinq autres adolescents vivants se réduisent au fil des heures.  Le ministre de l’intérieur, Mohamed Hassad, s’est rendu sur place. Une enquête a été ouverte   sous la supervision du parquet compétent  pour déterminer les circonstances de cette terrible tragédie. Le Souverain a présenté ses condoléances aux familles des victimes et a décidé de prendre en charge les frais de transport des dépouilles et de leur inhumation.

A noter qu’une première intervention des éléments de la protection civile avait permis de secourir trois enfants qui ont été évacués vers l’hôpital, tandis que cinq autres corps ont été récupérés. Les victimes âgées de 12 à 17 ans et membres d’une association sportive de Benslimane  faisaient partie d’un groupe de 46 personnes  qui participaient à une excursion dans la région. Les victimes se baignaient sur cette plage  quand une violente houle les a emportés.  Il est à noter que la zone où a eu lieu ce drame est une plage réputée pour être dangereuse et interdite à la baignade. Des témoins oculaires de la région se sont dit étonnés de voir dimanche matin un groupe d’enfants sur une plage non gardée. On peut  alors se demander comment se fait–il qu’une telle association a pu laisser des adolescents se baigner librement sur une plage  qui figure parmi les plus dangereuses.

Chaque année, les noyades sont responsables de centaines de décès au Maroc.  Faute de données disponibles, on ignore le nombre de décès par noyade chaque année. Toujours est-il qu’on estime à 400.000 le nombre annuel de décès par noyade au niveau mondial. La noyade constitue  la troisième cause de décès par traumatisme non intentionnel dans le monde.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *