Obésité : des bactéries différentes dans le tube digestif stimuleraient l’appétit

Obésité : des bactéries différentes dans le tube digestif stimuleraient l’appétit

La présence dans le tube digestif de germes différents de ceux qui s’y trouvent naturellement pourrait stimuler l’appétit, et donc expliquer l’obésité, selon une étude récente sur le lien entre obésité et bactéries. De précédentes études avaient déjà montré que l’intestin des personnes en surpoids contenait des bactéries différentes de celles naturellement présentes chez les patients affichant un poids normal. Des chercheurs de l’Université d’Emory, à Atlanta (Géorgie), ont découvert que ces bactéries stimulaient l’appétit, sur base d’expériences menées sur des souris. Les souris naissent avec un tube digestif stérile, qui se remplit naturellement de bactéries lors des premières prises de nourriture. Les souris les plus grosses présentaient un système immunitaire altéré: leur tube digestif contenait des bactéries différentes qui avaient entraîné un plus grand appétit et provoqué un syndrome métabolique (pression sanguine et taux de cholestérol élevés, et dérèglement de l’insuline), souvent précurseur de maladies cardiaques et de problèmes de diabète, a expliqué le pathologiste Andrew Gewirtz dans la revue Science. L’expérience a consisté à transférer les bactéries des souris obèses dans les intestins -sans germes- de souris normales venant de naître : ces dernières ont commencé à manger plus et ont développé des problèmes d’insuline. «Les personnes deviennent obèses parce qu’elles mangent plus. Mais la raison pour laquelle elles mangent davantage n’est pas simplement le fait que les aliments caloriques sont bon marché et facilement accessibles», affirme le Pr Gewirtz. «La raison pourrait résider dans un appétit stimulé par un changement dans les bactéries intestinales».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *