OFPPT: 436.000 stagiaires pour 2015-2016

OFPPT: 436.000 stagiaires pour 2015-2016

L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) attire chaque année de plus en plus de stagiaires. Il faut dire que l’organisme est devenu une référence incontournable pour les jeunes en quête de formation. Pour l’année 2015-2016, l’Office a augmenté sa capacité d’accueil à 436.000 stagiaires contre 370.000 lors de la rentrée 2014-2015.

L’OFPPT a ainsi prévu 312.165 places en formation diplômante, alors que la carte de formation qualifiante a été rehaussée à 122.871 places pédagogiques, soit 29% du dispositif global. L’une des grandes nouveautés cette année est
l’accueil de la 1ère promotion de 3.000 élèves en Bac Pro. Ces derniers seront formés dans 17 filières.

Selon les indicateurs de l’Office, les  techniciens arrivent en tête des stagiaires avec 35%. Ils sont suivis des techniciens spécialisés (32%). Par secteur, la répartition des effectifs des stagiaires fait ressortir une prédominance du secteur industriel avec 31% de stagiaires, suivi des secteurs du tertiaire (20%), du transport et logistique (19%), du BTP (13%), des nouvelles technologies de l’information et de la communication (9%) et l’hôtellerie et tourisme (7%).

Pour ce qui est de la répartition géographique, la région du Grand Casablanca occupe la première place  avec 77.381 stagiaires durant l’année 2014-2015, suivie notamment de la zone Nord-ouest, englobant les régions Rabat-Salé-Zemmour-Zaër et Gharb-Chrarda-Béni Hssen (59.359 stagiaires), de Marrakech-Tensift-El Haouz (43.761), de Chaouia Ouardigha et Tadla-Azilal (35.947), de Fès-Boulemane (35.173), de Tanger-Tétouan (31.354) et de l’Oriental (25.719).
Côté dispositif, le nombre d’établissements est passé à 345 avec la création de 8 nouveaux établissements, dont 4 sectoriels. Il s’agit de l’Institut spécialisé en industrie agroalimentaire de Meknès, du Centre de formation professionnelle dans les métiers de services de Hay Hassani à Casablanca, le complexe de formation dans les métiers des TIC, de l’offshoring et de l’électronique d’Oujda et l’Ecole de formation aux métiers du BTP de Settat, sans omettre les établissements plurisectoriels de proximité à l’instar de l’ISTA Ouled Taima, l’ISTA Sidi Ifni, l’ISTA Tafraout et le Centre de formation Karia-Salé. Ces nouveaux établissements viennent renforcer le dispositif de l’Office pour répondre aux besoins en compétences dans des secteurs prioritaires, tels que le Plan d’accélération industrielle, le BTP, le Plan Maroc Vert, les stratégies transport et logistique, la Vision 2020 et Rawaj.

Il est aussi important de noter que l’Office assure ses services dans les prisons. Ainsi, il existe aujourd’hui 49 centres pénitentiaires de formation.  
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *