OIT: Seulement 22% des Marocains aimeraient que leurs épouses travaillent

OIT: Seulement 22% des Marocains aimeraient que leurs épouses travaillent

Nombreux sont encore les Marocains à préférer que la femme reste au foyer plutôt qu’elle aille travailler. Selon un rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT) qui a été récemment publié, 45% des Marocains préfèrent que leurs épouses restent à la maison.

Ils ne sont que 22% à vouloir qu’elles travaillent dans le cadre d’un emploi rémunéré. Toutefois, signalons que 33% des Marocains souhaitent qu’elles travaillent tout en s’occupant de leur famille.  Notons que cette étude qui analyse les comportements et attitudes générales des femmes et des hommes à l’égard des femmes au travail a été menée dans 142 pays. Au total, 149.000 adultes ont été interrogés. Ce rapport révèle par ailleurs que l’attitude des hommes à ne pas vouloir que les   femmes travaillent dépend de leur niveau d’instruction. Plus ils sont instruits, plus ils sont ouverts à l’idée qu’elles travaillent.

En effet, 49% des hommes ayant un niveau d’instruction primaire refusent le travail de la femme, contre 42% ayant le niveau du secondaire. L’âge est aussi un critère à prendre en considération. Selon le rapport, 29% des Marocains âgés de moins de 29 ans optent pour le travail de la femme, contre 24% pour ceux âgés de plus de 30 ans. Si l’on analyse à présent l’attitude des femmes, elles ne sont que 26% à vouloir travailler dans le cadre d’un emploi rémunéré alors que 30% souhaiteraient rester à la maison. En revanche, 43% d’entre elles voudraient à la fois travailler et s’occuper de leur famille.

Toujours, selon le document, 78% des Marocains, hommes et femmes, acceptent que la femme travaille. Seuls 21% sont contre.  Il faut aussi relever que 87% des femmes acceptent de travailler à l’extérieur à condition que leurs époux soient d’accord. Pour ce qui est des opportunités d’embauche, 39% des Marocains pensent que la femme instruite et expérimentée a toutes les chances de trouver un emploi alors que 33%  estiment qu’elle a les mêmes chances que l’homme et  20% restent pessimistes. 

A l’échelle mondiale, l’opinion des hommes est très comparable à celle des femmes dans de nombreux cas. 28% des hommes souhaitent que les femmes de leur famille aient un emploi rémunéré, 29% aimeraient  qu’elles restent à la maison et 38% qu’elles puissent faire les deux. Les femmes qui travaillent à plein temps pour un employeur (plus de 30 heures par semaine) ont tendance à préférer les situations où elles peuvent concilier travail et obligations familiales-domestiques. Les femmes et les hommes ayant un haut niveau d’instruction sont davantage favorables à ce que les femmes concilient travail rémunéré et tâches domestiques. Cette enquête montre clairement que la plupart des femmes et des hommes de la planète préfèrent que les femmes exercent une activité professionnelle rémunérée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *