ONSSA : Saisie de 348 t de produits impropres à la consommation pendant le Ramadan

ONSSA : Saisie de 348 t de produits impropres à la consommation pendant le Ramadan

Les services de l’Office ont contrôlé 89.000 tonnes de produits alimentaires d’origine animale et végétale

«Sur le marché local, les services de contrôle de l’ONSSA ont réalisé durant ce mois 15.457 visites d’inspection, dont 9.798 en commissions mixtes, ils ont également effectué 809 prélèvements d’échantillons
aux fins d’analyses et ont établi 99 procès-verbaux de constatations directes d’infraction».

Après la campagne de contrôle ramadanesque, place au bilan pour l’ONSSA. Et les chiffres sont édifiants. Les services de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires ont saisi en moyenne 12 tonnes quotidiennes de produits divers impropres à la consommation.

Au total, ce ne sont pas moins de 348 tonnes de produits d’origine animale et végétale qui ont été saisies durant les 29 jours du mois sacré. «Les services de l’ONSSA ont renforcé durant le mois sacré de Ramadan leurs actions de contrôle sanitaire des produits alimentaires largement consommés afin de protéger la santé du consommateur. Les actions de contrôle réalisées soit en commissions mixtes provinciales ou par les services de l’ONSSA seuls ont concerné 89.000 tonnes (t) de produits alimentaires d’origine animale et végétale et ont abouti au retrait du circuit de commercialisation de 348 t de produits impropres à la consommation, soit 0,4% du total contrôlé», annonce la direction de l’Office.

«Sur le marché local, les services de contrôle de l’ONSSA ont réalisé durant ce mois 15.457 visites d’inspection, dont 9.798 en commissions mixtes, ils ont également effectué 809 prélèvements d’échantillons aux fins d’analyses et ont établi 99 procès-verbaux de constatations directes d’infraction», précise la même source.

Dans les détails, les produits alimentaires impropres à la consommation saisis et détruits ont concerné notamment les produits de la pêche (132 t), les viandes (106 t), les produits laitiers (65 t), les dattes et les figues séchées (9,4 t), les produits de la minoterie et dérivés (7,8 t) et autres produits alimentaires les plus consommés (27,8 t). «Il est à signaler que grâce à la vigilance et le renforcement du contrôle avant et durant le mois de Ramadan 1437, les quantités saisies durant ce mois (soit 348 t) ont enregistré un recul de 67% par rapport à celles du mois de Ramadan de l’année dernière (1.070 t)», conclut l’ONSSA. Dans un autre registre, le ministre des affaires générales et de la gouvernance a rejeté les informations sur une hausse importante des prix sur les marchés durant le mois de Ramadan.

Interpellé sur la question au Parlement, le ministre a fait savoir que le taux d’inflation qui informe sur la volatilité des prix sur les marchés demeure en dessous de 2% depuis des années.

Il a fait savoir, cependant, que certains produits ont effectivement connu une hausse significative sur les marché comme les œufs. Une hausse de courte durée, selon la même source, puisque les autorités ont autorisé l’importation de plusieurs millions d’œufs en provenance de la France et de l’Espagne, ce qui a eu comme impact une baisse des prix sur les marchés.

Sur le plan régional, la direction de l’ONSSA dans la région Casablanca-Settat affirme que ses services aux postes frontières de la métropole ont contrôlé à l’importation 124.143 t de produits alimentaires. «Au cours de ces contrôles, les services régionaux de l’Office ont traité 1.236 dossiers d’importations. Quant au marché local, les brigades de contrôle ont réalisé 457 sorties au cours desquelles 4.705 visites à des différents points de ventes ont été effectuées», déclarent les responsables.

Et de poursuivre : «Les actes de contrôle réalisés à cette occasion ont donné lieu à 127 procès-verbaux de prélèvements d’échantillons pour analyses et à 5.200 actions de sensibilisation en matière d’entreposage, d’étiquetage et de conditions d’hygiène».
A l’issue de cette campagne dans la région de Casablanca-Settat, les services régionaux de l’ONSSA ont procédé au retrait et à la destruction de 56 tonnes 181 kg de produits reconnus impropres à la consommation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *