Opération Aïd propre à Casablanca

Opération Aïd propre à Casablanca

L’Aïd-Al-Adha sera fêté dimanche prochain. Comment faire pour que le sacrifice de milliers de moutons ne transforme pas les villes en dépotoirs ? En mobilisant tous les acteurs de cet événement dans le cadre d’une campagne de sensibilisation et d’organisation de grande envergure : sensibiliser la population à l’impératif de la propreté et organiser la mise en œuvre de cette campagne de salubrité.
Cette année, à Casablanca par exemple, un vaste programme a été mis au point par le Conseil de la ville afin d’atteindre l’objectif «Aïd propre». Un programme qui associe aux autorités municipales l’ensemble des administrations et opérateurs concernés : les entreprises délégataires de la collecte d’ordures, les services vétérinaires, les sapeurs-pompiers, les services de santé publique et la wilaya de Casablanca…
Soumaya Bouhlal, chef du service «Cadre de vie et hygiène» au Conseil de la ville, s’explique : «Nous entamons nos services après le nettoiement effectué par les trois sociétés délégataires de la collecte des ordures. Une équipe centrale composée d’un technicien et de cinq agents sera chargée de désinfecter les quartiers à l’aide de produits spécialisés. Un équipement robotisé sera utilisé pour la bonne marche de cette opération, qui concernera les arrondissements les plus sensibles. De plus, une équipe spécifique se chargera de l’hygiène des souks».
Les services municipaux ne sont donc pas les seuls engagés dans cette mobilisation. La synergie  concerne tout particulièrement les sociétés délégataires de services publics liés au nettoyage et à l’entretien ; en l’occurrence Tecmed, Segedema et Sita El Beida. 
Ahmed Lyacini, directeur des relations publiques de la société Sita El Beïda à Casablanca, précise à cet égard que la campagne de sensibilisation a été lancée dès le 22 décembre afin d’inciter les gens à se soucier de la propreté de leur espace de vie. Il déclare en outre : «Nous avons eu des réunions avec le secrétaire général de la wilaya, les services d’hygiène et de la protection civile ainsi qu’avec une trentenaire d’associations… Nous avons été habilités, cette année, à établir un contact direct avec les vendeurs de moutons pour les encourager à nettoyer les emplacements qui leur ont été réservés. Il est hors de question que nous les laissions nous faire courir le risque d’obstruer les canalisations. Nos messages de sensibilisation s’adressent également à tous ceux qui grillent des têtes et des pattes ».
Reste la question cruciale de la surcharge énorme de déchets et d’ordures qui caractérise la journée et les lendemains de l’Aïd. Interrogé à ce sujet, M. Lyacini déclare : «Nous avons demandé à la commune de mettre à notre disposition, pour les trois jours de l’Aïd des centres de transfert provisoires. 14 semi-remorques seront employées à effectuer les navettes de ces centres à la décharge de la route de Médiouna».
Rendez-vous pris donc avec tous les intervenants de cette campagne, dès le matin de l’Aïd à six heures. Les opérations de balayage commenceront, quant à elles, dès 14 heures. Et vers 18 heures, viendra le tour de la phase de la collecte et d’acheminement des ordures vers les sites prévus à cet effet.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *