Opération Grand Froid : La Fondation Mohammed V distribuera plus de 15.000 kits au niveau de 4 provinces

Opération Grand Froid : La Fondation Mohammed V distribuera plus de 15.000 kits au niveau de 4 provinces

La 1ère vague d’interventions a démarré le 6 janvier et se poursuit jusqu’au 11 du même mois

La Fondation Mohammed V pour la solidarité a entamé son programme d’interventions humanitaires dans le cadre de l’Opération Grand Froid 2018. La première phase qui a débuté le samedi 6 janvier se poursuit jusqu’au jeudi 11 janvier. Cette opération menée chaque année par la Fondation est destinée à venir en aide aux populations démunies vivant dans les zones montagneuses et rurales touchées par la vague de froid.  Quatre provinces sont ciblées dans le cadre de cette première phase, à savoir Khénifra, Midelt, Azilal et Al Haouz. La Fondation Mohammed V s’est donné pour objectif de distribuer entre 15.000 et 18.000 kits au niveau de ces quatre provinces.  Signalons que chaque kit alimentaire comprend 10 kg de farine, 5 kg de riz, 5 kg de sucre, 500 g de thé, 500 g de sel, 5 litres d’huile et 1,2 kg de lait en poudre ainsi que des couvertures. Environ 3.500 foyers vont bénéficier d’un Kit Grand Froid. Selon un premier bilan de la Fondation Mohammed V établi au dimanche 7 janvier, 1.750 kits ont été distribués à Al Haouz, 3.760 kits à Midelt et 493 à Khénifra. Durant la journée du lundi, la Fondation a prévu de distribuer 5.000 kits au niveau de Khénifra et Azilal. Mardi, entre 2.000 et 3.000 kits seront distribués à Imilchil et Setti Fatma (Al Haouz).

La deuxième phase de cette opération sera lancée très prochainement. «Pour l’instant, aucune date n’a encore été fixée», nous assure-t-on du côté de la Fondation. Cela dit, il n’est pas inutile de rappeler que cette opération humanitaire, qui obéit à une programmation annuelle, est enclenchée par la Fondation lorsque les conditions climatiques, notamment les chutes de neige importantes, entraînent l’enclavement des populations dans les régions montagneuses et limitent leur accès aux ressources alimentaires. Ces vagues d’intervention sont organisées en étroite collaboration avec le ministère de l’intérieur et les intervenants locaux (Gendarmerie, Forces auxiliaires…), et permettent de désenclaver les populations à travers la réhabilitation de l’accès des routes et la distribution d’un soutien alimentaire. Rappelons qu’en 2017, 4 grandes vagues d’interventions ont été menées entre janvier et février. La première à Azilal et Al Haouz du 21 au 30 janvier, la deuxième du 23 janvier au 1er février à Ifrane et Taza, la troisième du 27 janvier au 2 février à Khénifra et Midelt et la dernière du 8 au 12 février à Tinghir et Taza. Cette opération humanitaire avait ciblé 442 douars dont 23.348 familles bénéficiaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *