Opération Hajj: L’Office des changes fixe les plafonds de dotations

Opération Hajj: L’Office des changes fixe les plafonds de dotations

L’office des changes indique que les pèlerins peuvent éventuellement cumuler, totalement ou partiellement à l’occasion du pèlerinage, la dotation touristique avec la dotation pèlerinage.

A la veille de l’opération Hajj pour l’année 1437/2016, l’office des changes a adressé une lettre au Groupement professionnel des banques du Maroc ( GPBM) déterminant le seuil des dotations à respecter.

Ainsi, les plafonds des dotations à accorder aux agences de voyages, labélisées et autorisées par le ministère du tourisme à organiser l’opération pèlerinage, varient selon le produit commercialisé par agence. Pour le produit premium, l’Office des changes autorise aux agences de voyages une dotation de 61.000 dirhams par pèlerin. La dotation des agences de voyages commercialisant un produit standard est de 42.000 dirhams par pèlerin au moment où celle autorisée pour les agences de voyages commercialisant un produit social est de 29.000 dirhams. «Ces dotations sont destinées exclusivement au règlement au profit des prestataires saoudiens, des frais de séjour des pèlerins et de leurs accompagnateurs en Arabie Saoudite», explique l’Office des changes. Et de préciser qu’ «au cas où le montant des engagements en devises des agences au titre de ces frais de séjour serait supérieur aux dotations fixées, la différence peut être comblée par débit des comptes en dirhams convertibles et ou en devises des agences concernées».

S’agissant des banques intermédiaires agréées, l’Office des changes indique qu’elles sont habilitées à délivrer directement aux pèlerins une dotation pèlerinage en toutes devises sous forme de billets de banque et/ ou chèque de voyage dans la limite d’un montant de 10.000 dirhams. Ceci concerne en effet les pèlerins voyageant sous l’égide du ministère des habous et des affaires islamiques, sur présentation du document émanant du ministère de l’intérieur faisant ressortir que le requérant est retenu pour effectuer le pèlerinage ainsi que chaque pèlerin figurant sur la liste nominative présentée par l’agence de voyages concernée. Par ailleurs, une dotation individuelle de 30.000 dirhams est fixée pour toute personne ayant obtenu un visa d’entrée en Arabie Saoudite pour effectuer le pèlerinage sans recours aux agences de voyages ou ne voyageant pas sous l’égide du ministère des habous et des affaires islamiques. Cette dotation livrée sous forme de billets de banque et/ ou de chèque de voyages permettra aux pèlerins concernés de régler les frais de séjour en Arabie Saoudite.

L’office des changes indique, par ailleurs, que les pèlerins peuvent éventuellement cumuler, totalement ou partiellement à l’occasion du pèlerinage, la dotation touristique avec la dotation pèlerinage.
En ce qui concerne les règlements, l’Office des changes fait savoir que «les banques intermédiaires agréées domiciliataires des dossiers Hajj sont autorisées à régler par anticipation totalement ou partiellement les rémunérations dues aux prestataires saoudiens lorsque les dispositions contractuelles prévoient de tels règlements même en cas d’absence de la liste nominative des pèlerins et des contrats individuels conclus entre l’agence de voyages et chaque pèlerin». Toutefois, l’agence ayant ordonné ces transferts est obligée de produire à la banque intermédiaire agréée domiciliataire du Hajj les documents nécessaires et justifier l’utilisation des montants avancés à ce titre dans un délai maximum de trois mois après l’achèvement de l’opération du pèlerinage. «En cas d’annulation des contrats de prestations de services ou de non réalisation desdites prestations, elle est tenue de rapatrier sans délai les devises transférées», relève-t-on du courrier de l’Office des changes.
Et de conclure que «les agences de voyages membres du groupement et figurant sur l’attestation de la labélisation établie au nom de l’agence mère, peuvent effectuer l’ensemble des transferts dans les mêmes conditions prévues dans la présente lettre, lorsqu’elles enregistrent un nombre de pèlerins supérieur ou égal à vingt».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *