Opération plages propres 2019 : «B7arblaplastic», un engagement en faveur de la biodiversité de l’espace maritime

Opération plages propres 2019 : «B7arblaplastic», un engagement en faveur de la biodiversité de l’espace maritime

Sensibiliser les Marocains à la nécessité de lutter contre la pollution par les plastiques est le thème principal choisi pour l’opération plages propres 2019.

La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement a lancé cette opération sous le signe «b7arblaplastic», ciblant ainsi une centaine de plages marocaines.

«63 collectivités locales, appuyées par la Direction générale des collectivités locales (DGCL), 27 partenaires économiques et plus d’une centaine d’associations locales se mobilisent pendant près de trois mois pour sensibiliser et éduquer les estivants, veiller à la qualité des eaux de baignade et du sable, équiper les plages, assurer la sécurité, faire respecter l’ordre et les règlements», peut-on relever de la fondation. Trois temps forts seront proposés pour sensibiliser les estivants.

Le premier temps fort, baptisé «Tous pour 10 tonnes de déchets plastiques en moins par plage», se déroulera durant la période estivale. Chaque plage parrainée par un partenaire économique mènera des actions mobilisant les estivants, notamment les enfants, en vue d’économiser la production de dix tonnes de déchets. Lors du deuxième temps fort les estivants ont passé toute une journée sur la plage sans sacs en plastique, tandis que le troisième et dernier temps fort consistera en la participation du programme Plages Propres au World Clean Up Day.

Cette journée mondiale du nettoyage, organisée sous l’égide des Nations Unies, réunira 18 millions de personnes dans 157 pays et territoires pour la plus grande journée de collecte de déchets de l’histoire de l’humanité. A travers ces actions, la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement veut, avec l’aide de ses nombreux partenaires, faire prendre conscience aux citoyens marocains que la réduction de ces déchets très nuisibles à l’environnement et à la biodiversité dépend en grande partie d’eux-mêmes. «Moins recourir aux plastiques, acheter moins de produits emballés dans du plastique, collecter ses propres déchets sont des gestes simples qui contribuent à préserver la nature dont nous dépendons», peut-on conclure de la Fondation qui œuvre depuis 20 ans à rendre les plages marocaines propres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *