Optimiser la formation professionnelle

Les jeunes s’intéressent de plus en plus à la formation professionnelle. Adéquation de la formation avec les exigences du marché du travail oblige. Cette rentrée a enregistré une affluence record. Le nombre des candidats ayant postulé pour une place en première année dans les différents établissements de la formation professionnelle du pays a dépassé le seuil de 170.000.
Pour répondre à cette forte demande et mettre à la disposition des jeunes le maximum d’opportunités, l’office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) a mis en place une panoplie de mesures et de dispositions visant le développement de son appareil de formation et son adaptation aux véritables besoins de l’entreprise moderne.
En vue d’atteindre cet objectif, l’office a mobilisé l’ensemble de ses ressources humaines et matérielles pour l’optimisation de ses espaces de formation. Ainsi, il a pu accueillir, en préservant les conditions requises pour une formation de qualité, plus de 1600 stagiaires dans les sections de technicien et de technicien spécialisé. Pour cette dernière, les résultats sont plus que concluants. Les établissements ont enregistré un effectif global de 8055 stagiaires en première année contre 3340 inscrits l’année écoulée, soit un accroissement de près de 44 % des effectifs. Cette importante hausse s’explique essentiellement par la meilleure rentabilité du dispositif de formation. Pour accompagner ce développement et mieux répondre aux besoins du marché du travail, l’office de la formation professionnelle a procédé à la création de nouveaux établissements, à l’extension d’autres et la poursuite de la diversification des formations. Ainsi, à Agadir, la rentrée a été marquée par le démarrage d’un institut supérieur de technologie appliquée (ISTA), spécialisé dans le secteur de transport. Cet établissement, le deuxième après celui de Tanger, met à la disposition des stagiaires 120 places pédagogiques et dispense une filière du niveau technicien spécialisé et quatre autres formations de courte durée.
A Ahfir, dans la région de Berkane, un centre de qualification professionnelle (CQP) met à la disposition des stagiaires cent places pédagogiques et quatre sections du niveau qualification dans les filières, réparateur véhicule auto, électricité d’installation, ouvrier qualifié menuisier et coupe et couture. Cette rentrée professionnelle est également marquée par le développement et la réforme des cours du soir. Les différents centres de l’office accueilleront près de 22.000 inscrits. Ils dispenseront des formations à la carte où les participants auront le choix entre une formation diplomante ou une qualification spécifique en fonctions de leurs besoins. L’objectif est de permettre aux salariés des entreprises assujetties à la taxe de la formation professionnelle et aux demandeurs d’emplois de compléter leur formation en s’adaptant aux nouvelles orientations technologiques.
En matière de formation continue, l’office offre aux entreprises et leurs salariés des formations adaptées à leurs besoins de perfectionnement. La rentrée est aussi caractérisée par l’approfondissement de partenariat de l’office avec ses partenaires et l’ouverture sur son environnement socio-économique et culturel.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *