Orientation après le Bac : Les nouvelles mesures du ministère pour la prochaine rentrée

Orientation après le Bac : Les nouvelles mesures du ministère pour la prochaine rentrée

Le  ministère procèdera durant l’année universitaire 2019-2020 au lancement d’un système d’informatique national unifié pour la sélection des candidats admis aux établissements à accès limité.

Après l’obtention du baccalauréat, de nombreux élèves ne savent pas pour quelles études opter ni quelle formation choisir. Le manque d’encadrement ou d’informations figure parmi les principales causes d’une mauvaise orientation des bacheliers. Pour remédier à cette situation, le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a pris plusieurs mesures pour mieux orienter les élèves. A commencer par la mise en place de structures d’information et d’orientation au sein des universités et des académies régionales. Des circulaires du ministère contenant des informations relatives à la carte universitaire, la durée des études et le diplôme délivré, la capacité d’accueil, les conditions et les procédures de candidatures, la date des concours et l’annonce des résultats pour les établissements à accès limité seront publiées  sur le site du ministère et seront disponibles au niveau des académies, des lycées et des universités.

Il sera aussi procédé à l’actualisation annuelle des données contenues dans le guide «Perspectives professionnelles: guide de l’éducation et de la formation au Maroc». Un portail national d’orientation est actuellement en cours de préparation. Réalisé à hauteur de 95%, il sera disponible dès le début de la prochaine année scolaire. Pour ce qui est des critères de sélection pour l’accès des grandes écoles, le ministère a adopté une nouvelle procédure durant l’année scolaire 2016-2017 basée à 75 % sur l’examen du baccalauréat et 25 % sur l’examen régional de la première année du baccalauréat. Le ministère estime que cette  procédure vise à consolider les principes d’équité et d’égalité des chances entre tous les candidats et à augmenter de 50 % le nombre des sièges disponibles dans les établissements d’enseignement supérieur à accès limité pour les facultés de médecine, de pharmacie, de médecine dentaire, les écoles nationales de commerce et de gestion, les écoles nationales des sciences appliquées, les facultés des sciences et de technologie et les écoles supérieures de technologie. Cette mesure portera ainsi à 30.000 le nombre de places durant l’année universitaire 2018-2019, contre 20.000 en 2016-2017.

Il est aussi important de relever que le  ministère procèdera durant l’année universitaire 2019-2020 au lancement d’un système d’informatique national unifié pour la sélection des candidats admis aux établissements à accès limité. Ce système qui est actuellement en cours d’expérimentation se base sur les moyennes des notes obtenues aux examens national et régional du baccalauréat. Rappelons que cette année, sur les 440.000  candidats inscrits, 329.395 élèves ont passé les examens du baccalauréat au titre de la session de juin 2018, soit un taux d’absence de 3%. Pour ce qui est des candidats libres, 49.571 se sont présentés aux examens, soit 50% des inscrits. Les résultats de la session ordinaire des examens du baccalauréat seront annoncés le 22 juin.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *