octobre 15, 2018

 

Où va l’argent du sida ?

Où va l’argent du sida ?

Le ministère de la santé lance une étude d’évaluation des ressources et des dépenses

Cette étude portera sur les dépenses effectuées en 2016 et 2017 par tous les partenaires de la riposte nationale (le ministère de la santé, les autres départements ministériels, les ONG et les autres acteurs de la coopération, Système des Nations Unies, coopération bilatérale…).

Le ministère de la santé vient de lancer un appel à candidature pour le recrutement d’un consultant ou d’un groupe de consultants pour l’élaboration d’une étude d’évaluation nationale des ressources et des dépenses relatives au sida. Cette évaluation vise à disposer d’informations fiables, complètes et à jour sur les ressources allouées à la lutte contre le sida au Maroc. Celle-ci est devenue une nécessité dans un contexte de restriction financière et face au besoin d’orienter les dépenses vers les domaines d’intervention prioritaires. Le Maroc dispose actuellement d’un Plan national stratégique (PSN) couvrant la période 2017-2021 qui a été décliné en Plans stratégiques régionaux.

Une revue à mi-parcours du PSN est programmée pour la fin de l’année 2019. Une des composantes importantes de cette revue est l’évaluation des dépenses nationales relatives au sida. Cette étude portera ainsi sur les dépenses effectuées en 2016 et 2017 par tous les partenaires de la riposte nationale (le ministère de la santé, les autres départements ministériels, les ONG et les autres acteurs de la coopération, Système des Nations Unies, coopération bilatérale…). Un comité, composé de cadres de la direction de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies, du Programme national de lutte contre le sida (PNLS), du Programme d’appui du Fonds mondial Maroc (UGFM), de représentants d’ONG nationales impliquées dans la gestion financière et d’autres partenaires de la riposte nationale au VIH/sida et le bureau de l’Onusida, sera constitué pour orienter, coordonner et suivre toutes les étapes de cette étude. Il faut rappeler que deux évaluations des dépenses sida avaient été réalisées en 2009 et 2014 dans le cadre de la revue à mi-parcours des PSN 2007-2011/2012-2016 en utilisant la méthodologie Nasa (Évaluation nationale des ressources et dépenses relatives au sida). Cet outil qui est recommandé par ONUsida est utilisé par les pays pour produire des informations stratégiques dans le cadre des programmes de lutte contre le sida. Il vise à collecter, évaluer et analyser des données pour renforcer la gestion des programmes et assurer une meilleure allocation des ressources aux projets aux niveaux national et régional.

A travers cette étude, il s’agira de développer et adapter des outils qui permettent d’estimer les dépenses et les flux financiers depuis la source jusqu’à la dépense réelle et regroupant l’ensemble des acteurs de la riposte nationale au Maroc. Une cartographie des acteurs de la lutte contre le sida sera élaborée et sera structurée en 3 grandes catégories: source de financement, agent de financement, acteur sur le terrain. En outre, un plan détaillant le processus de collecte des données aux niveaux national et régional devra être mis en place. Le consultant ou le groupe de consultants devra également durant sa mission qui se déroulera entre le mois de septembre et novembre 2018 recueillir et analyser les données financières auprès de l’ensemble des structures ayant des activités liées à la lutte contre le sida : structures du secteur public, privé, organisations non gouvernementales, ainsi que les agences de coopération bilatérale et multilatérale actives au Maroc.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *