Ouarzazate, la cité des kasbahs

Située au sud-est du Maroc, sur une superficie de 19.464 m2, la ville de Ouarzazate, 439.072 habitants répartis en 61.517 ménages, est caractérisée par ses palmeraies panoramiques captivantes, ses kasbahs féeriques avec leur authenticité architecturale, l’accueil de ses habitants et la diversité de son folklore. Un paysage merveilleux. La position de la ville de Ouarzazate, la Région des « mille et une kasbahs » au nord de la province du Haouz et d’Azilal, à l’est de la ville d’Errachidia, à l’ouest de Tata et au sud de la province de Zagora, avec son climat à forte influence continentale, et ses studios de cinéma, fait de la ville une zone touristique qui attire plusieurs touristes, nationaux comme étrangers, pendant toutes les saisons de l’année. Les tournages de films qui s’effectuent dans la ville et ses régions génèrent des emplois, notamment les cas de figurants, pour les habitants de la ville, comme ils contribuent au développement socio économique de toute la région. A part ces activités occasionnelles, la majorité des habitants de Ouarzazate travaillent dans le domaine de l’agriculture et l’élevage, ainsi que l’artisanat. La ville est propre. Sur les principaux boulevards et même dans des artères étroites dans les quartiers populaires, on ne trouve pratiquement pas d’ordures ou d’autres déchets jetés sur les trottoirs de la ville. Le visiteur, national ou étranger, de cette région des « mille et une kasbahs » peut se promener dans la cité, de la kasbah de Taourirte, jusqu’à celle de Tifoultit, en passant par le centre-ville, sans être dérangé par les mendiants ou les cireurs de chaussures. Et si ces deux derniers fléaux de la société ne sévissent pas dans cette province, à l’instar des autres régions du pays, notamment les grandes villes, c’est grâce aux efforts des associations locales, qui sont très actives sur le terrain, mais aussi aux traditions de la région. La plupart des individus, qui sont dans le besoin dans cette région, préfèrent aller travailler dur dans les chantiers de construction, ou autres, même plus loin dans les autres villes du pays, que de tendre la main pour obtenir la charité. L’agression ou le vol à l’arraché, des phénomènes de société, qui dérangent parfois les visiteurs dans les autres villes, sont des termes qui n’existent pas dans le vocabulaire des habitants de cette province. Bien au contraire, la population locale est bien accueillante et hospitalière. Elle considère le visiteur de la ville comme son propre invité. S’il demande une information quelconque à un passant au centre-ville, il obtient toutes les informations nécessaires. Ces critères donnent une particularité à la ville. En plus de son patrimoine qui est riche, il y a l’accueil de sa population. Il faut dire que la ville a su joindre l’utile à l’agréable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *