Oujda : un adolescent brûlé vif par son ami

Oujda : un adolescent brûlé vif par son ami

Mohamed et Saïd sont deux amis qui habitent le même quartier à Oujda. Mohamed, âgé de dix-sept ans, est l’aîné de Saïd de deux ans. Leur amitié grandissait au fil des années. Ils étaient inséparables. Leurs voisins appréciaient beaucoup leur amitié, une relation remarquable fondée sur le respect mutuel. A l’instar des autres amis, ils se disputaient de temps en temps. Mais, ils règlaient très vite leur querelle. Cette fois-ci, leur différend a connu une tournure dramatique. L’incident a laissé en émoi leurs familles et leurs voisins. Une belle amitié s’est alors brisée et a connu une fin dramatique : Saïd est incarcéré et Mohamed, alité dans l’hôpital Al Farabi aux portes de la mort. Mais que s’est-il passé ?
Comme à l’accoutumée, les deux amis se sont rencontrés après le déjeuner. En rôdant dans la ville, ils conversaient à propos de plusieurs sujets.
Un moment, la discussion sur leur différence d’âge est devenue très vive. «J’ai presque le même âge que toi», a crié Saïd, l’air on ne peut plus irrité. Le jeune adolescent est très en colère contre Mohamed, qui le considère comme un enfant n’ayant pas assez d’expérience dans la vie. «Tu es encore un adolescent. Il faut que tu me respectes», lui a lancé Mohamed sur un ton ironique.
Enervé, Saïd lui a expliqué que deux ans d’écart ne valent rien et qu’ils sont tous les deux de la même génération.
Chose que Mohamed a rejetée en bloc en lui expliquant qu’il regrette de ne pas abuser de lui il y a quelques années. Ils s’échangeaient des mots infâmes.
Hors de lui, Saïd continue à insulter son ami. Mohamed lui lança également des injures avant de le pousser violemment.  Saïd se renversa alors par terre.
L’intervention de quelques badauds qui se sont attroupés autour d’eux a mis fin à leur accrochage. Chacun des deux amis a rebroussé chemin. «Il faut attendre le lendemain pour que les tensions se calment. Une banale dispute ne risque pas de briser une amitié de longues années», pensa Mohamed. Il avait même l’intention de présenter ses excuses à son ami Saïd le lendemain matin.
Par contre, Saïd n’a pu admettre que son unique ami intime lui adresse de telles injures. «Avait-il l’intention d’abuser de moi ?», s’est-il interrogé toute la nuit. Il n’a même pas pris son dîner.
Pire encore, le sommeil l’a fui toute la nuit. Les yeux ouverts, il se souvenait des insultes de Mohamed. Au fil des heures, une idée lui a passé par la tête. L’idée de la vengeance lui hanta l’esprit. «Et le plus tôt possible», décida-t-il. Sans perdre de temps, il a mis en œuvre un plan pour l’éliminer définitivement.
Le lendemain matin, Saïd est allé à une station d’essence. Il a acheté cinq litres d’essence qu’il a mis dans un bidon et est retourné à son quartier pour guetter son ami. Quand Mohamed est apparu, Saïd avança vers lui.
Mohamed l’accueillit avec un sourire aux lèvres.
Il fait quelques pas en avant. Une fois face à face, Saïd aspergea Mohamed d’essence et alluma le feu avant de s’enfuir. Comme une braise, Mohamed est tombé en se vautrant par terre. Les badauds ont tenté de le sauver. Mais en vain. Avec des brûlures de 3ème degré, Mohamed est alité à l’hôpital. Alors que Saïd a été arrêté et traduit devant la justice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *