Ouverture à Rabat de la session extraordinaire du conseil central de l’UJA

Cette session, organisée du 17 au 20 février par la jeunesse socialiste (PPS) en collaboration avec le Secrétariat général de l’UJA, s’est ouverte par un meeting au cours duquel les différents intervenants ont mis en exergue l’importance de la cause palestinienne sur la scène arabe, notamment pour la jeunesse, appelant à multiplier les efforts pour la libération des territoires palestiniens, le recouvrement du peuple palestinien de ses droits légitimes et l’instauration d’un Etat palestinien avec Al Qods pour capitale.
L’ambassadeur de Palestine à Rabat, M. Abou Marouane, qui s’exprimait à cette occasion a exalté les efforts que le Maroc ne cesse de déployer pour le triomphe de la cause palestinienne. Il a estimé que « nous sommes appelés, maintenant et avec réalisme, à faire face à l’attaque féroce dont est victime le peuple palestinien et faire échec au complot de l’ennemi visant l’extermination et le bannissement de ce peuple ».
Pour sa part, le Secrétaire général de l’UJA, M. Abdelhadi Houij, a estimé que cette session se tient à un moment où le peuple palestinien déplore chaque jour de nouveaux martyrs, condamnant le parti pris des Etats unis pour l’entité sioniste.
Le conseil central de l’UJA est appelé à mettre en oeuvre des programmes opérationnels et réalistes à même de contribuer à l’allégement des souffrances du peuple palestinien, a-t-il poursuivi.
de son côté, M. Mohamed Said Saâdi, membre du bureau politique du (PPS), a appelé à oeuvrer pour le recouvrement de tous les droits du peuple palestinien, dont le droit à l’autodétermination, à la vie dans la sécurité et la quiétude ainsi qu’à l’établissement d’un Etat indépendant avec Al Qods Asharif pour capitale. L’instauration de la paix au Proche orient est tributaire du respect de la légalité internationale, a-t-il souligné, estimant que le premier ministre israélien a profité des événements du 11 septembre pour mener des assassinats collectifs contre les palestiniens, détruire les institutions palestiniennes et décréter le blocus contre les symboles du peuple palestinien.
Pour sa part, le secrétaire général de la jeunesse socialiste, M. Said Fekkak, a exprimé sa condamnation des agressions israéliennes contre le peuple palestinien, réitérant le soutien et la solidarité de la jeunesse marocaine à la lutte palestinienne.
Les autres interventions ont notamment mis l’accent sur l’importance de l’action de la société civile dans le soutien à la cause palestinienne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *