Ouverture, demain à Dakar, du 11ème sommet de l’OCI : Le danger terroriste renforce l’union entre les pays islamiques

La réunion ministérielle préparatoire au 11ème sommet de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) s’est ouverte lundi après-midi à Dakar. Le Maroc est représenté à cette réunion par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taïeb Fassi Fihri, et la secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Latifa Akherbach. En ouvrant la réunion ministérielle préparatoire du 11ème sommet de l’Organisation de la conférence islamique (OCI), le secrétaire général de organisation, Ekmeleddin Ihsanoglu, a rappelé le plan d’action décennal adopté lors du sommet extraordinaire de la Mecque en décembre 2005, prévoyant la réforme des institutions de l’organisation et l’élaboration d’une Charte révisée à même de mettre les pays islamiques au diapason du développement et de la modernité et leur permettre de faire face aux campagnes de dénigrement menées contre la oumma. Selon lui, l’islamophobie est le défi «majeur» lancé aujourd’hui à la oumma islamique, confrontée à la montée de groupes radicaux en Occident qui déforment l’image de l’Islam, estimant que l’OCI a la capacité de jouer un rôle de leadership sur la scène internationale et de devenir un acteur incontournable dans la promotion du dialogue des cultures. En ce moment de «turbulences», a-t-il ajouté, l’OCI doit œuvrer pour le règlement des conflits dans le monde islamique, comme la Palestine, l’Irak ou le Cachemire. De son côté, le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, a plaidé pour que l’action de l’OCI soit «mieux ressentie» par les populations, lesquelles sont appelées à s’ériger en «boucliers contre l’islamophobie, l’extrémisme religieux et le terrorisme», autant de phénomènes qui dénaturent le message et le visage authentiques de l’Islam, religion de paix, de solidarité et de progrès, et qui alimentent les velléités de chocs des civilisations. «L’OCI, a-t-il dit, doit renforcer sa crédibilité et son impact à l’échelle du monde musulman et sur la scène internationale en donnant toute la mesure de son engagement à concrétiser ses ambitions dans le domaine de la coopération intra-islamique, à travers des investissements «substantiels» dans les pays africains, et à établir un «véritable» partenariat pour combattre la pauvreté et combler le fossé numérique entre les pays membres», a affirmé M. Gadio qui a accédé à la présidence de la 11ème session ministérielle de l’OCI.
Concernant la question palestinienne, il a appelé Israël à reconnaitre les droits inaliénables du peuple palestinien et à accepter la création de son Etat indépendant avec une continuité territoriale et Al Qods comme capitale, l’évacuation du Golan syrien et le respect de l’intégrité territoriale du Liban, exhortant les Palestiniens à engager réconciliation «sans condition» pour réaliser «l’unité d’action dans le combat», à travers un dialogue politique national soutenu par la communauté internationale. Il a enfin souhaité que le sommet de Dakar soit un «tournant» dans l’histoire de la oumma islamique pour que l’OCI devienne une organisation «plus dynamique» et «plus rationnelle» avec des moyens «plus accrus» en vue de renforcer sa présence sur la scène internationale. Le représentant de la Malaisie a passé en revue toutes les actions menées par son pays durant sa présidence de la 10èeme session de la conférence islamique au sommet, pour renforcer la solidarité entre les pays islamiques, promouvoir le rôle de l’OCI et combattre les campagnes de dénigrement contre l’Islam. Les ministres des Affaires étrangères doivent arrêter l’ordre du jour du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement, qui aura lieu jeudi et vendredi, et qui comprend en particulier la révision de la Charte de l’OCI, la question palestinienne, le partenariat économique et le partage du savoir entre les pays membres, ainsi que le programme spécial de l’OCI pour l’Afrique.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *