Palestine : Haute sollicitude envers Al Qods

Palestine : Haute sollicitude envers Al Qods

Le Maroc accueille chaque année des enfants de la troisième ville sainte

Les enfants ont eu droit dans le cadre de cette colonie à un programme varié et riche en activités artistiques, éducatives, prévoyant des concours artistiques, des compétitions sportives, des ateliers graphiques, des visites à d’autres colonies de vacances organisées au profit d’enfants marocains dans les provinces d’El Jadida et Safi, des activités ludiques, de loisirs, et des voyages éducatifs et culturels.

La cause palestinienne a toujours occupé une place importante dans les priorités de la diplomatie marocaine. Les Rois du Maroc ainsi que tous les Marocains ont toujours su faire montre d’une grande solidarité avec le peuple palestinien. Dans cette lignée, Sa Majesté le Roi préside le Comité Al Qods. Créé en 1975 à l’initiative de l’Organisation de la conférence islamique, le Comité Al Qods attire régulièrement l’attention de la communauté internationale sur la situation dans la ville sainte, dont les monuments sont continuellement menacés par l’occupation israélienne.
Concrètement, le Comité Al Qods, dont le siège est à Rabat, collecte des fonds des Etats et des particuliers arabes par le biais d’une agence financière intitulée «Bayt Mal Al Qods Acharif». Les fonds servent bien évidemment à financer des projets et des actions dans la ville sainte en faveur de ses habitants. Dans ce sens, le Maroc vient d’accueillir des enfants maqdissis. En effet, un groupe de jeunes enfants palestiniens de la ville d’Al-Qods a pris part à la 10ème édition des colonies de vacances à El Jadida. Ce groupe, qui comprend une cinquantaine d’enfants (garçons et filles) âgés de 11 à 13 ans, était accompagné de cinq encadrants venus d’Al-Qods pour bénéficier de cette colonie de vacances organisée par l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods.
Les enfants ont eu droit dans le cadre de cette colonie à un programme varié et riche en activités artistiques, éducatives, prévoyant des concours artistiques, des compétitions sportives, des ateliers graphiques, des visites à d’autres colonies de vacances organisées au profit d’enfants marocains dans les provinces d’El Jadida et Safi, des activités ludiques, de loisirs, et des voyages éducatifs et culturels.
L’engagement du Maroc en faveur de la ville sainte se traduit également par des positions sur la scène internationale. Ainsi, le Souverain a adressé fin juillet une lettre au secrétaire général de l’ONU dénonçant les pratiques des occupants dans la ville sainte. Dans cette lettre SM le Roi a déploré la persistance des autorités israéliennes dans leurs violations systématiques dans la ville sainte d’Al Qods et à la mosquée Al Aqsa.
«Nous enregistrons avec regret qu’à chaque fois que les prémices d’une opportunité de relance du processus de paix entre les Palestiniens et Israël apparaissent, ce dernier provoque des événements et des tensions pour les avorter. C’est ce qui a été confirmé à nouveau à travers la réponse d’Israël, toujours de la même manière et avec le même procédé, aux efforts régionaux et internationaux menés par les Etats-Unis d’Amérique, que la communauté internationale y décèle l’existence d’un climat positif de nature à porter le conflit palestino-israélien à des stades avancés de règlement», a affirmé le Souverain dans la lettre ajoutant que «les autorités israéliennes mènent une campagne d’escalade globale contre la vieille ville sainte d’Al Qods Acharif et son environnement à travers la spoliation des terres des Palestiniens et leur privation du droit de construire et l’exécution de mesures d’expulsion à leur encontre».
Face à «cette situation inquiétante», SM le Roi avait appelé la communauté internationale et «ses forces agissantes» à «agir avec fermeté pour amener Israël à mettre fin à ces pratiques visant à imposer le fait accompli et à décider d’une manière unilatérale du sort de la ville d’Al Qods, qui doit être traité dans le cadre des négociations du règlement définitif» tout en sollicitant aussi une intervention «d’urgence auprès des autorités israéliennes en vue de les amener à respecter le statut juridique et historique d’Al-Qods Acharif et des Lieux Saints et de les appeler à annuler toutes les mesures illégales, y compris les mesures sécuritaires supplémentaires, qui ont éveillé les craintes de l’existence d’un plan israélien de division temporelle et spatiale de la sainte mosquée Al Aqsa».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *