Palestine : Le PJD s’en prend au gouvernement

Palestine : Le PJD s’en prend au gouvernement

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) revient à l’un de ses sujets de prédilection pour s’attaquer de nouveau au gouvernement. Récemment, le groupe des députés PJD, par la voix de Abouzid El Moqri’e El Idrissi, est revenu à la charge pour demander au gouvernement d’arrêter, définitivement et dans l’immédiat, toute forme de "relations officielles et officieuses" avec Israël et de se conformer aux décisions, prises dans ce sens, par les organismes arabes et islamiques compétents. Le PJD, par la voix de ses députés, a appelé le gouvernement à s’ouvrir sur le gouvernement national palestinien pour contribuer à "mettre en échec le plan international visant à isoler ce gouvernement aux niveaus intérieur et extérieur".
Lors de son intervention devant la première Chambre du Parlement, le député PJD a commencé par rappeler que le gouvernement marocain, à l’instar des autres régimes arabes, continue d’entretenir des contacts et des échanges économiques avec Israël. Le PJD, pour conclure, a appelé à la tenue d’une séance extraordinaire des deux Chambres du Parlement pour débattre des derniers rebondissements de la cause palestinienne.
Cette initiative du PJD intervenait au moment où, sur décision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc a dépêché d’importantes aides humanitaires dans les territoires de l’Autorité palestinienne.
Le 10 juin 2006, le Souverain, qui s’entretenait au téléphone avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a exprimé à ce dernier la détermination de Sa Majesté à "poursuivre ses bons offices et à faire tout son possible afin de contribuer à mettre fin aux souffrances du peuple palestinien".
Lors de cet entretien, Sa Majesté le Roi a exprimé son inquiétude et sa préoccupation face à la situation dans les territoires palestiniens et renouvelé les engagements du Maroc pour contribuer à l’édification d’un   Etat "politiquement, économiquement et socialement viable, vivant côte à côte avec l’Etat d’Israël dans la paix et la sécurité, et de la réalisation, conformément à l’Initiative arabe de paix, à la Feuille de Route et aux résolutions de la légalité internationale, d’une paix juste et globale au Moyen Orient".
Le PJD fait partie des organisations islamistes qui avaient reçu, il y a quelques semaines, une délégation du Hamas en déplacement au Maroc pour assister au congrès nationaliste pan-arabe. Les amis de Saâd Eddine El Othmani, sont allés jusqu’à faire intervenir Ismaïl Haniyeh en direct, lors d’un meeting tenu dernièrement à Rabat.
A un an des élections, les islamistes marocains font feu de tout bois, quitte à fustiger les autorités du pays connues pour leurs positions et surtout le rôle du Maroc dans la résolution du conflit entre Palestiniens et Israéliens.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *