Paris et Madrid réitèrent leur soutien au Maroc

Paris et Madrid réitèrent leur soutien au Maroc

 
Le nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara a achevé vendredi sa tournée euro-maghrébine. Cette tournée a été entamée par une visite au Maroc et clôturée par une rencontre avec les responsables français. En effet, Christopher Ross a été reçu vendredi, 27 février, à Paris. A cette occasion, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Eric Chevallier, a affirmé que cette visite avait offert à Paris l’opportunité de rappeler au nouvel émissaire pour le Sahara la position de la France au sujet du plan d’autonomie marocain. «On va redire à M. Ross la position bien connue de la France au sujet du plan d’autonomie présenté par le Maroc», a déclaré Eric Chevallier, vendredi, lors d’un point de presse. Il a ajouté que «la résolution 1813 du Conseil de sécurité fournissait le cadre dans lequel le conflit du Sahara doit être réglé». La France réitère ainsi son soutien à la proposition marocaine d’autonomie comme base de négociation. Selon le Quai d’Orsay, le plan d’autonomie devrait aboutir à une solution négociée raisonnable entre les parties sous l’égide des Nations Unies. «En adoptant la résolution 1813, en avril 2007, le Conseil de sécurité a appelé les parties au réalisme et à l’esprit de compromis afin de permettre aux négociations d’entrer dans une phase intensive et substantielle», a rappelé M. Chevallier, mercredi 25 février. M. Ross avait précédé  sa visite en France par une rencontre avec les responsables espagnols à Madrid. Christopher Ross a été assuré à Madrid du ferme et actif engagement du gouvernement espagnol pour trouver une solution à la question du Sahara. «Nous réitérons le ferme et actif engagement du gouvernement espagnol pour contribuer à aider les parties à trouver, sous les auspices de l’ONU, un accord juste, durable et mutuellement acceptable qui puisse garantir la libre détermination, comme l’a réitéré le Conseil de sécurité dans sa dernière résolution 1813», a précisé le secrétaire d’Etat espagnol aux Affaires étrangères, Angel Lossada, dans un communiqué. Lors de leur entrevue à Madrid, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara a informé le responsable espagnol «des contacts qu’il a eus à Rabat, Tindouf et Alger, dans le cadre d’une première prise de contact après sa nomination dans l’objectif d’impulser ce processus de pourparlers», ajoute le communiqué du secrétariat d’Etat espagnol aux Affaires étrangères. La visite de M. Ross en Espagne et en France s’inscrit dans le cadre des consultations qu’il mène pour évaluer la situation et explorer avec les parties au conflit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *