Parlement : Les priorités de la rentrée

Parlement : Les priorités  de la rentrée

A quelques semaines de l’ouverture du Parlement, les conseillers et députés des deux Chambres auront du pain sur la planche. Et pour cause. Plusieurs textes stratégiques sont très attendus au cours de la prochaine rentrée parlementaire. Comme à l’accoutumée, une bonne partie de la session parlementaire d’automne sera consacrée à l’examen et l’adoption du projet de loi de Finances (PLF 2019). Sauf que cette année, le gouvernement devra composer avec une nouvelle donne où les secteurs sociaux seront prioritaires. Le texte devra également prendre en compte les Hautes orientations royales fixées dans les derniers discours du Souverain. D’ailleurs, la note de cadrage de l’élaboration de la loi de Finances diffusée par le chef de gouvernement s’est fortement inspirée des discours royaux. Le chef de l’Exécutif semble donner dans ce traditionnel document qui précède le lancement des préparatifs pour l’élaboration du budget la priorité à des secteurs comme ceux de la santé et l’éducation ainsi que le renforcement des programmes d’appui social.

Reste à connaître l’apport des parlementaires qui seront sans nul doute très attendus avec leurs propositions et amendements lors du débat sur le PLF. Ce dernier devrait être déposé au Parlement au cours du mois d’octobre. En plus du projet de budget, deux autres textes seront également prioritaires, en l’occurrence le projet de loi relatif au service militaire obligatoire ainsi que le projet de loi cadre pour l’enseignement. Concernant le premier, un Conseil des ministres, tenu le 20 août dernier, avait adopté le texte instaurant le principe d’accomplir le service militaire obligatoire fixé à 12 mois, pour les citoyennes et citoyens âgés de 19 à 25 ans. Le projet fixe les cas de dispense et d’exemption du service militaire et les mesures découlant de cessation du motif de dispense jusqu’à l’âge de 40 ans. Il détermine, en outre, les devoirs des assujettis pendant la durée du service militaire, ainsi que les droits et les garanties qui leur sont accordés à l’instar des éléments des Forces armées royales.

Les parlementaires devraient avoir leur mot à dire pour une adoption au cours de la session d’automne. Quant au deuxième texte, il concerne un chantier tout aussi stratégique en rapport avec la réforme globale de l’enseignement. Pour rappel, le dernier Conseil des ministres avait approuvé le projet de loi-cadre relatif au système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique. Ce projet fixe les principes et les objectifs qui sous-tendent le système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, et ceux visant à garantir la synergie entre ses différentes composantes afin qu’elles puissent remplir leurs missions, en assurant un enseignement de qualité répondant aux principes d’équité et d’égalité des chances. Le débat au Parlement concernant ce texte sera également très attendu, notamment en ce qui concerne les langues officielles et étrangères utilisées dans l’enseignement aux écoles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *