Parlement : Mustapha Mansouri élu président de la première Chambre

Parlement : Mustapha Mansouri élu président de la première Chambre

C’était attendu. Mais il a fallu que la machine démocratique se mette en branle et l’orthodoxie soit respectée. Mustapha Mansouri a été élu, mardi 16 octobre, à une écrasante majorité président du Parlement pour la première moitié de la huitième législature. Sur les 300 nouveaux députés ayant répondu présent, 172 ont voté pour M. Mansouri alors que son rival, l’ancien chef du groupe parlementaire du PJD, Abdallah Baha, n’a récolté que 58 voix. 70 bulletins ont été déclarés nuls. Vu que seuls deux candidat se sont présentés, les élections se sont déroulées en un seul tour.
Après avoir assuré la présidence du Parlement en la personne de son ancien président Ahmed Osman, le RNI récupère le poste en succédant à l’USFP qui l’a occupé pendant les dix dernières années. Il cumule ainsi les présidences des deux chambres du Parlement. Et ce, en plus d’une confortable position au sein de l’équipe gouvernementale dirigée par Abbas El Fassi. Par ailleurs, l’année 2007 aura été très riche en événements pour ce natif, en 1953, de la ville de Nador. M. Mansouri a d’abord été élu président du RNI lors de son dernier congrès, poste pour lequel il était en lice avec l’actuel président de la Chambre des conseillers, Mustapha Oukacha.
Lors du scrutin du 7 septembre, le ministre de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité dans le gouvernement Jettou, a pu arracher son siège de député dans son fief, sa région natale.
Le nouveau président de la Chambre des représentants est, pour rappel, titulaire d’une licence et d’une maîtrise en sciences économiques (obtenues respectivement en 1974 et en 1976 à l’université de Reims en France), du diplôme des études approfondies (université de Nanterre Paris X 1978) et d’un doctorat de troisième cycle en économie (université de la Sorbonne-Paris 1981).
Il a également obtenu en 1991 un doctorat d’Etat en économie à l’université Mohammed V de Rabat.
Professeur universitaire depuis 1981, il est également député de Nador, ex-président du Groupe RNI au Parlement (1992-1998) et président de la région orientale et du conseil municipal d’Al Aroui.  Plusieurs fois ministre, M. Mansouri a été, en outre, membre du groupe de contact avec le Parlement européen.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *