Partenariat pour la lutte contre l’analphabétisme

Le secrétaire d’Etat chargé de l’Alphabétisation et de l’Education non Formelle, Aniss Birou, et les secrétaires généraux respectifs de la Fédération nationale des fonctionnaires de l’enseignement (UNMT), de la Fédération autonome de l’enseignement (UGTM), du Syndicat national de l’enseignement (FDT) et de la Fédération nationale de l’enseignement (UMT) ont présidé jeudi dernier la signature de la nouvelle convention. L’accord a pour objectif de garantir l’implication effective des instances de ces syndicats et de leurs adhérents à la concrétisation des objectifs de la stratégie du secrétariat d’Etat en matière de lutte contre l’analphabétisme.
Par conséquent, d’une part, le secrétariat d’Etat s’engage à assurer les moyens pédagogiques, les livres dédiés à la lutte contre l’analphabétisme et le guide du formateur. Il sera chargé également de mettre à la disposition des cadres syndicaux concernés les salles d’enseignement pour leur permettre de remplir cette mission dans les meilleures conditions. En outrte, le secrétariat d’Etat chargé de l’Alphabétisation et de l’éducation non formelle assurera la formation des formateurs et le contrôle régulier de cette opération en vue de garantir sa bonne marche.D’autre part, selon les clauses de cette convention de partenariat, les syndicats s’engagent à organiser des campagnes de sensibilisation au profit des catégories ciblées pour les inciter à participer aux programmes d’alphabétisation et à mobiliser les ressources humaines des syndicats. Et ce, à travers la sélection de formateurs pour participer volontairement à l’opération d’alphabétisation et de l’enseignement des adultes. La cérémonie de signature de la convention s’est déroulée en présence de Habib El Malki, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique. À cette occasion, le ministre a souligné l’importance de cette convention qui vient donner une nouvelle dimension à l’action du secrétariat d’Etat en matière de lutte contre l’analphabétisme au Maroc.  De son côté, M. Birou a considéré que cette convention constitue un jalon essentiel pour associer les partenaires sociaux à la garantie du droit à l’éducation pour tous les Marocains et éradiquer toutes les formes d’analphabétisme. L’accord s’inscrit dans le cadre de la stratégie du gouvernement dans le domaine de la lutte contre l’analphabétisme et l’enseignement des adultes. Une stratégie qui s’inscrit dans le cadre des dispositions de la charte nationale de l’éducation et de la formation et aux plans d’actions du Secrétariat d’Etat visant à mobiliser et à faire participer l’ensemble des acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux dans la lutte contre l’analphabétisme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *