Partenariats concrets entre Rabat et Paris

À l’issue de sa visite au Maroc, le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë a donné une conférence de presse mercredi à Casablanca. Lors de cette rencontre avec les représentants de la presse nationale, M. Delanoë a passé en revue les axes des accords «très concrets» de la capitale française avec la Communauté urbaine de Rabat. Les projets de coopération retenus avec la capitale administrative s’articulent autour de la rénovation de la citadelle fortifiée des Oudaya, au bord de l’océan Atlantique, le développement des espaces verts de la ville, la création d’un centre d’art contemporain et le développement des nouvelles technologies ainsi que l’échange d’expérience dans ce domaine. À cette occasion, M. Delanoë a rappelé son intention de donner le nom du roi Mohammed v à une place parisienne située devant l’Institut du Monde arabe. En soulignant le rôle de feu Mohammed v dans l’indépendance du pays et le développement des relations d’amitié et de coopération avec le peuple français, il a précisé que Paris doit lui rendre les honneurs qui lui sont dus. Dans ce sens, il a également indiqué qu’il vient d’accorder le permis de construction d’une mosquée, que ses prédécesseurs avaient refusé à Paris. M. Delanoë devait se rendre jeudi à Alger, où il devait séjourner deux jours. Plusieurs projets de coopération sont au menu de ses rencontres avec les différents responsables algériens, a-t-il déclaré. Samedi, M. Delanoë se rendra en Tunisie, pays où il est né, où il passe ses vacances et où sont enterrés ses grands-parents. La tournée du maire de Paris dans le Maghreb entre dans le cadre de la coopération qu’il entend développer avec les grandes villes de la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *