Pèlerins arnaqués : Les agences seront sanctionnées

Pèlerins arnaqués : Les agences seront sanctionnées

Alors qu’ils avaient déjà réglé leurs factures et effectué leurs réservations par le biais d’agences de voyages, plus de 300 pèlerins marocains se sont retrouvés sans hébergement à leur arrivée à La Mecque. Dans cette affaire, 22 agences de voyages sont visées.

L’affaire des pèlerins arnaqués a fait couler beaucoup d’encre. Le ministère du tourisme a finalement annoncé lundi qu’une enquête approfondie est en cours afin de déterminer les responsabilités des agences de voyages impliquées dans cet incident. Le ministère sera intransigeant avec les agences de voyages responsables. «Les sanctions nécessaires seront prises avec célérité et fermeté à l’encontre de celles ayant failli à leurs engagements», a indiqué la tutelle dans un communiqué sans donner davantage de détails. Alors qu’ils avaient déjà réglé leurs factures et effectué leurs réservations par le biais d’agences de voyages, plus de 300 pèlerins marocains se sont retrouvés sans hébergement à leur arrivée à La Mecque.

Dans cette affaire, 22 agences de voyages sont visées Depuis la survenue de cet incident, le ministère du tourisme assure suivre la situation de très près. La tutelle a ainsi mobilisé ses équipes sur place en coordination avec les autorités saoudiennes. Il en est de même du côté du ministère des habous et des affaires islamiques. Le ministère du tourisme signale que ces mesures ont permis de s’assurer que l’ensemble des pèlerins étaient logés dans de bonnes conditions et que les agences de voyages concernées s’étaient engagées à prendre toutes les dispositions financières et organisationnelles nécessaires au respect de leurs engagements contractuels.

Il est important de signaler que ces arnaques sont devenues très fréquentes. Les futurs pèlerins craignant de ne plus trouver de place sont parfois moins vigilants. Les rabatteurs et les agents de voyages malhonnêtes ont ainsi des proies plus faciles à appréhender. L’année dernière, des centaines de pèlerins marocains avaient réalisé une fois à La Mecque qu’ils avaient été escroqués par des agences de voyages.

Ayant découvert qu’il n’avait pas été fait de réservation d’hôtel à leur nom, ils avaient été contraints de passer la nuit à la belle étoile. En dehors de ce problème d’hébergement, le ministère dresse cette année un bilan provisoire plutôt positif faisant état «d’une opération sans incident majeur ayant porté atteinte à la sécurité et à la survie des pèlerins». Notons que les retours de l’opération pèlerinage encadrée par les agences de voyages ( 183 agences pour 16.800 pèlerins) ont démarré.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *