Pénurie de profs : C’est la crise dans les facultés des sciences juridiques, économiques et sociales !

Pénurie de profs : C’est la crise dans les facultés des sciences juridiques, économiques et sociales !

A peine 1 enseignant pour 169 étudiants

Cette situation s’explique par la faible évolution du nombre des enseignants-chercheurs et des cadres administratifs entre 2009 et 2017, alors que le nombre des étudiants a été multiplié par 4   durant cette période.

Les étudiants sont chaque année plus nombreux à rejoindre l’enseignement supérieur alors que le Maroc fait face à une pénurie d’enseignants-chercheurs.  Ce déséquilibre a été soulevé dans le dernier rapport du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) qui a été présenté, mardi 18 avril, à Rabat. Le document relève que cette situation s’explique par la faible évolution du nombre des enseignants-chercheurs et des cadres administratifs entre 2009 et 2017, alors que le nombre des étudiants a été multiplié par 4   durant cette période. Ainsi, la démographie estudiantine a connu ces dernières années une hausse sans précédent.

Les facultés des sciences juridiques, économiques et sociales sont celles qui souffrent le plus du déficit d’encadrement avec 169 étudiants pour un enseignant contre 108 à la faculté pluridisciplinaire et 83 à la faculté des lettres et des sciences humaines.  Dans son rapport, le CSEFRS signale que le nombre d’étudiants par professeur au niveau du premier semestre de la licence dépasse 1.500 étudiants dans certaines filières, telles que les sciences juridiques, économiques et sociales et les lettres et les sciences humaines. S’agissant de la répartition des enseignants et des cadres administratifs, la majorité d’entre eux se concentre à Rabat, à Casablanca, à Fès et à Marrakech.

Par ailleurs, le rapport signale que depuis le démarrage  du projet des centres d’études doctorales, qui s’inscrit dans le cadre du nouveau système pédagogique (licence, master, doctorat), le nombre de doctorants a considérablement diminué, observant que depuis 2014-2015, ce nombre est toutefois passé progressivement de 8.474 à 32.180 étudiants durant la saison 2016-2017. Pour ce qui est de l’enseignement supérieur privé, le nombre total des enseignants s’est chiffré à 6.078 au cours de l’année universitaire 2015-2016 avec un nombre d’enseignants permanents ne dépassant pas 1.704, contre 4.374 enseignants contractuels. Le Conseil supérieur de l’éducation note que ce nombre a connu un léger développement entre 2008 et 2017, malgré l’augmentation du nombre d’établissements privés. Rappelons que selon les derniers chiffres du ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique,  les universités comptent 836.810 étudiants durant l’année 2017-2018. Pour ce qui est des effectifs des enseignants, leur nombre s’élève à 13.976, ce qui représente un indice d’encadrement pédagogique d’un enseignant pour 60 étudiants. Sur la période 2008-2017, le nombre total des étudiants a enregistré une hausse de 162%, tandis que celui des enseignants-chercheurs n’a évolué que de 38%.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *