décembre 17, 2017

 

Personnes en situation de handicap: Ces exclus de la société …

Personnes en situation de handicap: Ces exclus de la société …

Il reste encore beaucoup à faire pour rendre les administrations, les commerces, les écoles, les habitations, les transports et la voirie accessibles à toutes les personnes en situation de handicap.

Les personnes en situation de handicap sont toujours victimes d’exclusion malgré les efforts du gouvernement pour améliorer leur situation. La célébration de la Journée internationale des personnes handicapées le 3 décembre est l’occasion de dresser un état des lieux.

Accessibilité, scolarité, accès à l’emploi… des  défis majeurs 

L’accessibilité dans les lieux publics, la scolarité  et l’accès à l’emploi  constituent les principaux obstacles auxquels fait face cette frange de la population.  En matière d’accessibilité aux transports, on notera quelques avancées avec la mise en place récemment d’un nouveau service intitulé «Accès PMR» par l’Office national des chemins de fer (ONCF). L’objectif étant  d’offrir à cette catégorie de voyageurs des services adaptés à leurs besoins spécifiques. De nombreux aménagements sont prévus. En gare, des espaces d’accueil et de vente adaptés seront mis en place, ainsi que des sanitaires pour les personnes à mobilité réduite, des places de parking dédiées et diverses commodités d’accessibilité: rampes d’accès, ascenseurs, fauteuils roulants. Sur les quais, des circuits adaptés seront installés, des passages dénivelés ainsi que des quais surélevés. L’ONCF mettra également à la disposition des personnes à mobilité réduite des chariots élévateurs. Dans une 1ère phase et depuis le 3 décembre 2016, ce service est disponible dans les trains TNR assurant l’axe aéroport-Kénitra dans 10 gares (aéroport Med V, L’Oasis, Casa Voyageurs, Casa Port, Aïn Sebaâ, Mohammedia, Rabat Agdal, Rabat Ville, Salé Ville et Kenitra). Pour ce qui est des grandes lignes, les trains directs de Fès seront progressivement équipés d‘espaces et services PMR. Pour ce qui est des axes de Tanger et Marrakech, il faudra attendre l’année prochaine.

Cela dit, il reste encore beaucoup à faire pour rendre les administrations, les commerces, les écoles, les habitations, les transports et la voirie accessibles à toutes les personnes en situation de handicap.

Pour ce qui est de la scolarisation des enfants en situation de handicap, ils sont encore nombreux à ne pas aller à l’école. La situation devrait pourtant changer avec la proposition de loi  relative à la scolarisation obligatoire des enfants handicapés qui, rappelons-le, avait été amendée et votée le  26 janvier dernier par la commission de l’enseignement à la Chambre des représentants. Ce texte de loi qui amende le dahir n°1.63.071 du 13 novembre 1963 relatif à l’obligation de l’enseignement fondamental constitue une avancée majeure. Il  garantit non seulement le droit à l’éducation aux enfants en situation de handicap mais engage aussi les parents  à  scolariser leur enfant  jusqu’à l’âge de 17 ans, soit deux ans de plus que les autres enfants, qui doivent être scolarisés jusqu’à 15 ans.

L’insertion professionnelle des personnes à besoins spécifiques constitue un défi majeur. Des initiatives ont été entreprises pour insérer ces personnes dans le marché du travail. C’est notamment le cas de l’association «Espoir Maroc» qui organise chaque année un Forum d’emploi «Handicap Maroc». Le prochain aura lieu le 1er octobre 2017  à Casablanca. Cette rencontre est destinée à mettre en relation directe des personnes handicapées avec des entreprises privées ou publiques, à travers des espaces emploi et formation.

Handicapés : La bataille des chiffres

Selon une étude publiée en avril dernier par le ministère de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, environ 2,3 millions de personnes sont touchées par un handicap au Maroc. D’après l’enquête, 50,2% des personnes en situation de handicap souffrent de déficiences motrices, 25,1% de déficiences mentales et 23,8% de déficiences visuelles. Le taux de prévalence du handicap était de 6,99% en milieu rural contre 6,66% en milieu urbain. Il a atteint 6,8% chez les femmes et 6,7% chez les hommes.

Quelques mois plus tard, le HCP avait dévoilé de nouveaux chiffres en signalant que le Maroc comptait 1,7 million de personnes handicapées, soit 5,1% de la population.  Parmi la population handicapée, un peu moins de la moitié (46,5% : 791.264 personnes) est âgée de 60 ans et plus, 45,6% (776.778 personnes) de 15-59 ans et 7,9% sont âgées de moins de 15 ans (135.382 personnes).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *