Perspectives : Éclairage : L’évasion instructive

Combien d’enfants issus de familles défavorisées du monde rural n’ont jamais vu la mer ?  Et combien d’autres, issus des quartiers populaires, n’ont jamais vu la montagne ?  Ils passent leurs vacances, sans aucune activité socio-éducative leur permettant d’acquérir de nouvelles expériences par l’intermédiaire de voyages et de séjours loin du climat familial.
L’opération « Vacances pour tous », lancée cette année par le Secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse, au profit de  plus de 100.000 bénéficiaires des colonies de vacances, permettra à une bonne partie de cette population de passer leurs vacances dans un cadre adéquat, d’acquérir, à travers les activités socio-éducatives, des notions sur la vie en société et le sens de la responsabilité.
L’opération permet également aux enfants, relève de demain, d’acquérir de nouvelles expériences, par la découverte de la nature et l’observation. Des expériences essentielles à l’équilibre psychique et psychologique des enfants.
Qui font apparaître leurs vocations et leur offrent une occasion de s’épanouir et de s’orienter dans un cadre adéquat. Le programme pédagogique, prévu cette année, prévoit plusieurs activités sportives, artistiques, éducatives, culturelles, mais aussi la sensibilisation des enfants aux principes de la tolérance et de la lutte contre l’extrémisme. Une initiative de nature à protéger nos enfants contre l’intégrisme, sous toutes ses formes, et à leur apprendre le sens de la tolérance. En somme, une autre école pour les enfants, sans laquelle ils pourraient être exposés, pendant les vacances, à plusieurs dérives, notamment l’intégrisme, surtout dans le monde rural et les quartiers populaires où des écoles coraniques, formelles ou informelles, sont investies par les intégristes inculquant à nos enfants des thèses qui vont à l’encontre du projet de société démocratique, moderne et tolérante. Toutes les mesures ont été prises pour assurer la réussite de cette opération de grande envergure. Le ministère de l’Education nationale a mis à la disposition du Secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse les internats des collèges et lycées dans les villes côtières.
L’office national des chemins de fer (ONCF) et l’office national des transports (ONT) ont accordé aux organisateurs des facilités pour le transport. Le ministère de la Santé a mobilisé plusieurs médecins pour accompagner les enfants pendant leur séjour estival. Avec cette synergie, les parents peuvent être tranquilles.
Cette année, le Secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse a doublé le nombre des bénéficiaires des colonies de vacances. La stratégie du département de la Jeunesse vise à moyen terme d’atteindre 8 à 10 % des quatre millions d’enfants âgés entre neuf et quatorze ans. Une réelle volonté politique de former nos enfants aux principes de tolérance et de modernité, loin des affres de l’intégrisme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *